-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Etats baltes

Missions de l'OTAN dans les pays baltes

Début septembre 2014, les États membres de l'OTAN approuvaient le Readiness Action Plan au sommet du pays de Galles en réponse à la position russe dans la crise ukrainienne. Ce plan comprend une série de mesures d'assurance et d'adaptation visant à consolider l'attitude dissuasive ainsi que la défense collective de l'OTAN.

Pour éviter que le conflit ne prenne de l'ampleur, les États membres de l'OTAN adoptent une position défensive ferme et unie. Ils espèrent ainsi que la Russie sera moins présomptueuse, de sorte que l'inquiétude régnant en Europe de l'Est s'atténue et qu'une éventuelle escalade n'occultera plus l'activité économique.

En tant qu'allié OTAN de la première heure, la Défense belge est un partenaire fiable qui apporte une contribution dans divers domaines.

Sur terre

Le dispositif enhanced Forward Presence (eFP) comprend la création de quatre Battle Groups internationaux ayant pour objectif de mener des opérations de dissuasion et de renforcer les moyens alloués à la défense collective dans les États Baltes et en Pologne. La Belgique participe à cette mission depuis 2017. Étant donné que notre pays a participé deux fois à l'eFP avec une capacité de manœuvre l'année dernière, il ne sera prévu aucun engagement d'une capacité de manœuvre belge en 2020.

Dans les airs

Des F-16 belges surveillent régulièrement l'espace aérien de la Baltique lors de Baltic Air Policing, mission de l'OTAN. Lorsqu'ils sont engagés, ces appareils se positionnent avec leurs détachements logistiques en Lituanie. De là, ils procèdent à des interventions et à des interceptions rapides à l'instar de ce qu'ils feraient sur notre territoire.

Dans ce cadre, l'engagement opérationnel 2020 consistera en une rotation de quatre avions F-16 et de quelque 60 militaires depuis une base en Lituanie.

Sur mer

La Marine participera régulièrement à la flotte permanente et rapidement engageable de contrôle des mines de l'OTAN appelée Standing NATO Mine Countermeasures Group. Au cours de ce type de mission, l'accent est mis sur le contrôle des mines en mer du Nord, dans la mer Baltique et dans l'océan Atlantique.

articles récents

Baltic Air Policing : Kleine-Brogel prend le relais

Depuis le 1er septembre 2019, notre pays est en charge de la mission de l’OTAN Baltic Air Policing pour huit mois. Nos avions de combat F-16, qui en sont à leur neuvième participation sur un total de 51 rotations, garantissent la sécurité de l'espace aérien balte.

Fin de mission pour le Bataillon Libération - 5 Ligne

Les derniers matériels du Bataillon Libération – 5 Ligne revenaient de Lituanie le 16 décembre dernier. La plupart des militaires de ce bataillon avaient quitté le pays le 13 décembre. Pendant quatre mois, ils avaient participé à l'opération de l’OTAN Enhanced Forward Presence (eFP), nom collectif désignant quatre battlegroups (groupements tactiques) destinés à renforcer la frontière orientale de l'OTAN.

À quoi sert l’armée belge ?

Croiser des militaires armés dans ou à proximité de nos gares, stations de métro, aéroports et autres bâtiments publics ne nous surprend plus. Après les attentats perpétrés à l'aéroport de Zaventem et dans la station de métro Maelbeek, leur présence nous semble parfaitement justifiée. Mais que fait notre armée dans les pays baltes, en Afghanistan, au Mali, en Irak ou au Niger ?

L’Infanterie belge dirige les combats en Lituanie

Dans les bois qui encerclent le village lituanien de Pabradé, retentissent des coups de feu et les rumeurs d’une intense activité. Le groupement tactique international Enhanced Forward Presence compte actuellement plus de 250 militaires belges dont des « infanteristes » du Bataillon Libération – 5 Ligne.

Troupes terrestres belges en Lituanie prêtes à l'action

Le jeudi 29 août, les derniers militaires belges du détachement enhanced Forward Presence (eFP) atterrissaient à Kaunas en Lituanie. Le détachement de 260 personnes se préparera dès lors aux exercices internationaux de l'automne prochain. Tous contribueront également à la dissuasion d'attaquer le partenaire lituanien de l'OTAN.

Pages