Nos Missions

Notre mission en
Niger

Le Niger est confronté à de graves problèmes de sécurité en raison de sa situation géographique. La Défense entend contribuer à résoudre cette situation en renforçant les capacités militaires du pays et en le soutenant dans sa lutte contre le terrorisme.

Faites défiler pour continuer

Contexte de la mission

Des groupements extrémistes violents ravagent la région. Le pays se trouve par ailleurs au carrefour d'anciennes routes de contrebande. Terrorisme, piraterie, criminalité internationale (trafic de drogue, d'armes et d'êtres humains), immigration clandestine et flux de réfugiés sont ici monnaie courante. Or, cette instabilité a également un impact négatif sur la sécurité, la prospérité et le bien-être des citoyens européens.

2000

La Belgique et le Niger entament une coopération militaire

2003

Accord de coopération

2005

Protocole d'accord

2017

Opération New Nero

2019

Déploiement d'une équipe mobile d'entraînement et de formation

Mission Niger

Contexte de la mission

2019

L'opération New Nero devient concrète avec le déploiement d'une équipe mobile d'entraînement et de formation à Maradi.

2000

Début de la coopération militaire avec le Niger

À l'initiative du ministre André Flahaut, la Belgique et le Niger entament une coopération militaire.

2003

Accord de coopération

La Belgique et le Niger concluent un accord général de coopération au développement.

2005

Protocole d'accord

Les ministres de la Défense des deux pays concluent un Memorandum of Understanding (un protocole d'accord) qui étend la coopération militaire.

2017

Opération New Nero

La Belgique et le Niger lancent le projet « Assistance militaire », lequel forme la base de l'opération New Nero.

Notre Mission

± 320
Nombre total de soldats impliqués dans l'opération New Nero
± 100
Soldats belges sur place
± 220
Soldats belges en soutien de la Belgique

Ils travaillent chaque jour à protéger votre avenir.

Curieux(se) de savoir comment nous nous y prenons ?

Ou focus sur le briefing par composante :

L'enjeu

Nous entraînons et encadrons l'armée nigérienne pour mieux la préparer à assurer elle-même la sécurité et la stabilité au sein du pays.

Dans le pire des cas:

Les groupements criminels et extrémistes prennent le dessus au Niger et déstabilisent encore plus la région du Sahel.

Impact existant :

La Belgique contribue à la stabilisation du pays par son engagement qui consiste à former et à soutenir les services de sécurité nigériens. Notre pays a d'ores et déjà formé douze unités, soit environ 1 575 personnes.