-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Terre

La Composante Terre

La Composante Terre est la plus importante en termes d'effectifs. Elle se compose de deux brigades incluant une unité d'artillerie, de deux bataillons du génie, d'un bataillon ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance), de deux unités logistiques et de trois groupes de Systèmes de Communication et d'Information (CIS). Une troisième unité logistique, une unité de la Police Militaire, une unité Information Operations, le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs (SEDEE), une unité Field Accomodation (FAU), un groupe Movement Control (MCG) ainsi que quatre camps d'entraînement et un centre de formation destinés aux troupes terrestres complètent le dispositif.

Quelque 10 500 hommes et femmes y travaillent. Leur mission est de se préparer et de s'entraîner pour les opérations à l'étranger. La Composante Terre envoie en permanence des centaines de militaires dans le monde, et ce sur terre comme sur mer : participation à la coalition de l'OTAN dans les pays baltes, appuis en Afghanistan, à l'armée irakienne et à la coalition en Irak, appuis au Mali, Boarding team à bord de navires, participation aux PPM dans divers pays africains.

La Composante Terre et ses 35 unités sont impliquées dans de nombreuses opérations internationales. Ces dernières effectuent un large éventail de missions. Les troupes terrestres offrent également un appui à notre population et assurent ainsi notre défense.

La devise de cette composante est With people, amongst people and for the people parce que ses militaires sont toujours sur le terrain et au cœur des conflits. Avec leurs collègues, ils sont en contact direct avec les civils et leurs opposants. Leurs missions constituent des défis à relever en permanence.

Le Quartier Général de la Brigade Motorisée

Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold-13 Ligne (Spa), Bataillon Carabiniers Prince Baudouin-Grenadiers (Bourg-Léopold), Bataillon Libération-5 Ligne (Bourg-Léopold), Bataillon de Chasseurs Ardennais (Marche-en-Famenne), Bataillon 1/3 Lanciers (Marche-en-Famenne), Bataillon ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance) (Heverlee), Bataillon d'Artillerie (Brasschaat), Bataillon 4 Génie (Amay), Bataillon 11 Génie (Burcht), 4 Groupe Systèmes de Communication et d'Information (Marche-en-Famenne), 10 Groupe Systèmes de Communication et d'Information (Bourg-Léopold), 4 Bataillon Logistique (Marche-en-Famenne), 18 Bataillon Logistique (Bourg-Léopold), Camp Beverlo (Bourg-Léopold), Camp Marche
(Marche-en-Famenne).

Le Quartier Général de la Special Operations Regiment

2 Bataillon de Commandos (Flawinne), 3 Bataillon de Parachutistes (Tielen), Special Forces Group (Heverlee), Centre d'Entraînement de Commandos (Marche-les-Dames), Centre d'Entraînement de Parachutistes (Schaffen), 6 Groupe Systèmes de Communications et d'Information (Peutie)

articles récents

À quoi sert l’armée belge ?

Croiser des militaires armés dans ou à proximité de nos gares, stations de métro, aéroports et autres bâtiments publics ne nous surprend plus. Après les attentats perpétrés à l'aéroport de Zaventem et dans la station de métro Maelbeek, leur présence nous semble parfaitement justifiée. Mais que fait notre armée dans les pays baltes, en Afghanistan, au Mali, en Irak ou au Niger ?

Entraînement tropical pour opérations spéciales

Le Special Operations Regiment suit un entraînement au Gabon. Quelque 800 soldats des Composantes Terre, Air et Médicale sont déployés dans ce pays africain. Des unités du US Marines Corps et des parachutistes gabonais participent également à cet exercice visant un échange d'expertises dans divers domaines.

L’Infanterie belge dirige les combats en Lituanie

Dans les bois qui encerclent le village lituanien de Pabradé, retentissent des coups de feu et les rumeurs d’une intense activité. Le groupement tactique international Enhanced Forward Presence compte actuellement plus de 250 militaires belges dont des « infanteristes » du Bataillon Libération – 5 Ligne.

Exercice B-FAST à Marche-en-Famenne

Ces 23 et 24 octobre, le camp de Marche-en-Famenne accueillait un exercice B-FAST rassemblant 30 volontaires.

Un nouveau chef pour la composante Terre

La composante terre de la Défense a son nouveau commandant ce 18 octobre. Le général-major Pierre Gérard a succédé au général-major Marc Thys lors d'une cérémonie au Zegeplaats de Bourg-Léopold

Pages