-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Air

La Composante Air se caractérise par la haute technicité de ses avions et l’efficacité de ses missions à travers le monde. Nos appareils sont sollicités pour des vols d'interdiction aérienne, de bombardement ciblé, d'appui aérien rapproché, de police de l'air, de transport d'aide humanitaire, de formation internationale ou d'aide à la nation. Nos avions et hélicoptères œuvrent où leur présence est requise, parfois dans des délais extrêmement courts.

Les exemples concrets ne manquent pas. La Composante Air est active depuis octobre 2014 au Moyen-Orient. En Afghanistan, depuis la base aérienne de Kandahar, six F-16 ont appuyé les troupes terrestres de l'ISAF entre septembre 2008 et octobre 2014. En 2011, six autres F-16 participaient à la défense des populations civiles victimes du régime autoritaire de Kadhafi. En Afrique centrale, nos C-130 peuvent être déployés pour l'évacuation des Occidentaux lors de crises locales sérieuses. En Belgique, depuis des dizaines d'années, des milliers de personnes doivent la vie à nos fidèles Sea King. La Défense en est fière !

Spécialistes civils et militaires s’investissent en permanence sur chaque appareil : pilotes, techniciens, électromécaniciens, contrôleurs aériens, ingénieurs, spécialistes en avionique, commandos de l'air, personnel administratif et logisticiens donnent tous le meilleur d'eux-mêmes. Si l'un de ces maillons vient à faillir, la chaîne et la mission peuvent être compromises. Raison pour laquelle la motivation, le professionnalisme et la solidarité sont des valeurs primordiales à la Composante Air.

articles récents

À quoi sert l’armée belge ?

Croiser des militaires armés dans ou à proximité de nos gares, stations de métro, aéroports et autres bâtiments publics ne nous surprend plus. Après les attentats perpétrés à l'aéroport de Zaventem et dans la station de métro Maelbeek, leur présence nous semble parfaitement justifiée. Mais que fait notre armée dans les pays baltes, en Afghanistan, au Mali, en Irak ou au Niger ?

La Défense et skeyes gèrent conjointement l’espace aérien belge

Depuis le 2 décembre dernier, les contrôleurs aériens de la Défense travaillent dans les bâtiments de skeyes à Steenokkerzeel. Ils coopéreront désormais au quotidien avec le personnel de cette entreprise publique dans la gestion de l’espace aérien belge.

Flotte AWACS maintenue jusqu’en 2035

Le 27 novembre dernier, Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN et Michael Arthur, directeur de Boeing International, signaient sur la base aérienne de Melsbroek l'accord relatif au Final Lifetime Extension Programme (FLEP). L'OTAN souhaite ainsi garantir l’opérationnalité de sa flotte radar AWACS jusqu'en 2035.

Entraînement tropical pour opérations spéciales

Le Special Operations Regiment suit un entraînement au Gabon. Quelque 800 soldats des Composantes Terre, Air et Médicale sont déployés dans ce pays africain. Des unités du US Marines Corps et des parachutistes gabonais participent également à cet exercice visant un échange d'expertises dans divers domaines.
Vue d'artiste

Hangar moderne pour avions à Melsbroek

Sur la base aérienne de Melsbroek, les préparatifs du chantier destiné au hangar à avions A400M vont bon train. D'une superficie comparable à deux terrains de football (13.621 m²), ce hangar sera affecté à l’entretien des nouveaux avions de transport Airbus A400M belges et luxembourgeois.

Pages