L'évolution de la Défense

Lockheed Martin F-35A Lightning II : le nouveau frontline fighter de la Composante Air

Equipements & matériels

Fort Worth, Texas (VS) - Lockheed Martin développe à un rythme soutenu la dernière génération d'avions de combat, le F-35 Lightning II. La Belgique en a commandé un total de 34. Pas moins de douze pays ont acheté le F-35. Huit d'entre eux sont des alliés de l'OTAN. Nous disposerons ainsi bientôt ensemble de la capacité de défense aérienne la plus intégrée et la plus avancée au monde. Jetons un coup d'œil sous le capot et voyons ce que ce chasseur furtif a à offrir en termes de nouvelles technologies.

A propos du F-35A

Chronologie

Concepts et activités

Avion de chasse multirôle

Les avions de combat multirôles, tels que le F-35A, sont capables d'effectuer à la fois des tâches de défense aérienne, de frappe aérienne, d'attaque au sol et de reconnaissance (dans la chaîne intelligence, surveillance et reconnaissance). Ces avions de combat jouent également un rôle important dans l'appui des forces terrestres en créant une supériorité aérienne et en fournissant un appui aérien direct (close air support). Ils peuvent également appuyer les forces maritimes.

Défense aérienne – quick reaction alert (QRA)

En temps de paix, l'OTAN attend de chaque État membre qu'il surveille son secteur de l'espace aérien de l'OTAN. Cela fait partie de l'autodéfense collective de l'ensemble de l'alliance. Cette mission QRA (quick reaction alert) pour l'OTAN est une tâche essentielle pour la Défense et s'inscrit dans le cadre d'une mission supplémentaire d'appui à la sécurité nationale. La composante air se fixe pour ambition de déployer deux avions de chasse pour la mission QRA. Le F-35A reprendra cette tâche lorsqu'il aura complètement remplacé le F-16 de la composante air.

High survivability

Dans un conflit moderne, où l'ennemi dispose d'un système anti-aérien récent et développé, les chances de survie d'un avion de chasse de la cinquième génération sont plusieurs fois supérieures à celles de la quatrième génération. Dans la première phase d'un conflit de ce type, la mission principale du F-35A est de pénétrer au-delà des défenses anti-aériennes sophistiquées de l'ennemi. Il y localisera et éliminera alors les menaces. Le F-35A peut le faire grâce à son caractère furtif et à la fusion des données de l'arsenal de capteurs passifs et actifs. Ceux-ci fournissent au pilote une multitude d'informations, ce qui contribue à ses chances de survie.

Appui de troupes terrestres – close air support (CAS)

Lorsqu'un conflit se poursuit et que les défenses aériennes ennemies sont détruites, le F-35A n'a plus besoin de sa capacité de survie basée sur la furtivité. L'appareil peut alors se transformer pour et accepter des charges externes importantes sur les ailes. Dans ce beast mode, le F-35 combiné peut transporter différents types de munitions : deux missiles air-air AIM-9X (sur pylônes), deux missiles air-air AIM-120 AMRAAM (dans la soute à bombes interne), quatre bombes air-sol GBU-31 de 906 kg (sur pylônes) et quatre bombes air-sol GBU-31 PGM à guidage de précision (dans la soute à bombes interne). Cette configuration beast est essentiellement destinée à appuyer les troupes terrestres sur le terrain depuis les airs : close air support (CAS).

Nos missions

Notre sécurité commence à l'étranger. C'est pourquoi des centaines de militaires donnent chaque jour le meilleur d'eux-mêmes sur les théâtres d'opération du monde entier.

Notre mission en

Afghanistan

La mission Resolute Support a été lancée en 2015. Une coalition internationale dirigée par l'OTAN entraîne et conseille les forces de sécurité afghanes.

Notre Mission Afghanistan

Notre mission en

Mali

Le nord du Mali est déchiré par des soulèvements sanglants depuis des décennies. Les rebelles sont soutenus par des groupes terroristes. Découvrez ici de quoi il retourne.

Notre Mission Mali

Notre mission en

Niger

Des groupements extrémistes violents ravagent la région. Le pays se trouve par ailleurs au carrefour d'anciennes routes de contrebande. Terrorisme, piraterie, criminalité internationale (trafic de drogue, d'armes et d'êtres humains), immigration clandestine et flux de réfugiés sont ici monnaie courante. Or, cette instabilité a également un impact négatif sur la sécurité, la prospérité et le bien-être des citoyens européens.

Notre Mission Niger

Notre mission en

Belgique : SEDEE

Le SEDEE se charge de neutraliser, de démanteler et d’évacuer les munitions et les explosifs non explosés abandonnés. Il apporte ainsi une contribution quotidienne très appréciée à la sécurité en Belgique et à l'étranger. Lors de missions à l'étranger, il participe à la protection des missions militaires belges. Dans le cadre de l'aide humanitaire, il contribue à la formation du personnel local et au déminage des zones.

Notre Mission Belgique : SEDEE

Notre mission en

le Benelux : QRA

La Belgique et les Pays-Bas contrôlent et surveillent alternativement l'espace aérien au-dessus du Benelux. Les deux pays ont à leur tour deux F-16 en attente pour assurer la surveillance aérienne de leur territoire et de celui du Luxembourg.

Notre Mission le Benelux : QRA

Notre mission en

Belgique : opération Vigilant Guardian

L'opération Vigilant Guardian (OVG) a été lancée en janvier 2015. Cette mission s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le terrorisme sur le territoire belge. Concrètement, la Défense apporte son soutien à la Police fédérale pour surveiller et sécuriser les sites sensibles.

Notre Mission Belgique : opération Vigilant Guardian
Travailler à la Défense

Plus qu'un job, une mission.