L'évolution de la Défense

La kinésithérapie militaire se modernise

Organisation

Réalité virtuelle, capteurs sensoriels, applications : le Centre for Physical Medicine & Rehabilitation (C PM&R) emprunte de nouvelles voies en matière de kinésithérapie et de revalidation militaire. Alors que ce domaine médical avait tendance à confiner le patient dans un rôle passif, les thérapies récentes mettent de plus en plus l’accent sur sa participation active. En s’appuyant sur les nouvelles technologies et la recherche, le C PM&R s’inscrit résolument dans cette tendance prometteuse.

À propos du C PM&R

Chronologie de la kinésithérapie militaire

Intérêts et défis

Des blessures variées et spécifiques

Les performances physiques fournies par le personnel de la Défense sont de nature à provoquer différents types de troubles — des traumatismes soudains (comme une déchirure musculaire ou une fracture osseuse) aux blessures de surmenage. Certains sont spécifiques au métier de militaire, comme les douleurs au cou chez les pilotes de chasse ou les problèmes de genoux liés au port de bottes de combat dans l’infanterie. Le C PM&R joue ici un rôle de prévention, en fournissant des conseils sur le matériel qui sera en contact avec le corps des militaires.

La revalidation militaire en seconde ligne

Si le kinésithérapeute militaire fournit des soins de première ligne lors des opérations, les soins primaires sur le sol belge sont pris en charge par des prestataires civils — permettant au C PM&R de se spécialiser dans la revalidation de seconde ligne et d’être complémentaire au secteur civil. Un soldat souffrant d’une entorse sera donc orienté en premier lieu vers un kinésithérapeute civil, et pourra ensuite poursuivre sa revalidation dans un centre médical militaire.

Des niches spécialisées pour la revalidation militaire

Les conditions de travail des militaires sont en constante évolution, tout comme les types de blessures qui y sont liées. La kinésithérapie et la revalidation militaire doivent tenir compte de cette évolution pour conserver une offre de soins adaptée. La Défense s’oriente donc vers le développement de niches spécialisées pour la réhabilitation militaire, qui permettront de fournir un soutien médical de pointe aux patients présentant des pathologies spécifiques — pour lesquelles ils ne pourraient trouver de réponse complète dans le secteur civil.

Un nouveau centre d’évaluation fonctionnelle

Un autre défi pour l’avenir sera la mise en place d'un centre d'évaluation fonctionnelle pour les blessures musculo-squelettiques. Ce centre aura pour objectif d’orienter efficacement la réadaptation des patients souffrant de troubles chroniques ou complexes — permettant ainsi d’offrir les meilleurs soins possibles aux femmes et aux hommes qui travaillent quotidiennement à la Défense.

Nos missions

Notre sécurité commence à l'étranger. C'est pourquoi des centaines de militaires donnent chaque jour le meilleur d'eux-mêmes sur les théâtres d'opération du monde entier.

Notre mission

Europe de l'Est

Les relations avec la Russie sont à nouveau tendues depuis 2014. Afin de montrer sa détermination, l'OTAN renforce sa présence en Europe de l'Est, tant sur terre (Enhanced Forward Presence) que dans les airs (Baltic Air Policing) et en mer (Standing NATO Mine Countermeasures Group).

Notre Mission Europe de l'Est

Notre mission

Mali

La Belgique participe à deux opérations au Mali en Afrique : la mission de maintien de la paix des Nations unies (MINUSMA) et la mission de formation de l'Union européenne (EUTM).

Notre Mission Mali

Notre mission

Niger

Le Niger est confronté à de graves problèmes de sécurité en raison de sa situation géographique. La Défense entend contribuer à résoudre cette situation en renforçant les capacités militaires du pays et en le soutenant dans sa lutte contre le terrorisme.

Notre Mission Niger

Notre mission

Belgique : SEDEE

Le Service d’Enlèvement et de Destruction d’Engins Explosifs (SEDEE) a son quartier général à Oud-Heverlee. Il se charge de neutraliser, de démanteler et d’évacuer les munitions et les explosifs non explosés abandonnés.

Notre Mission Belgique : SEDEE

Notre mission

le Benelux : QRA

Notre Composante Air, avec les Pays-Bas, surveille en permanence l'espace aérien du Benelux. Un système et des opérateurs radar gardent constamment l’œil ouvert. Les avions de combat peuvent intercepter, contrôler et, si nécessaire, neutraliser les avions suspects dans l'espace aérien pour protéger la Belgique et ses habitants.

Notre Mission le Benelux : QRA

Notre mission

Moyen-Orient

La Belgique est présente au Moyen-Orient dans le cadre de l’Opération Desert Falcon (ODF) depuis 2014. Celle-ci s’inscrit au sein du dispositif Inherent Resolve de la coalition internationale luttant contre Daesh.

Notre Mission Moyen-Orient
Travailler à la Défense

Plus qu'un job, une mission.