-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Exercices

Exercices

Participer aux opérations à l’étranger ne se fait pas sans une bonne préparation. C’est pourquoi chaque militaire destiné à être envoyé sur un théâtre opérationnel s’entraîne durant une période variant de deux à six mois.

La réussite des Joint Individual Common Core Skills (J-ICCS) est  l’une des conditions sine qua none pour partir en opérations. Tout militaire doit en effet posséder certaines  compétences de base: premiers soins, sécurité militaire, connaissance du droit des conflits armés,  tir ou entrainement CBRN (Chimique, Biologique, Radiologique et Nucléaire). S’ils sont intégrés au sein d’une autre nation,  les militaires belges sont également formés durant une à deux semaines en compagnie de leurs homologues étrangers.

En point d’orgue de la phase pré-mission, des exercices de grande envergure constituent une répétition générale avant le déploiement sur théâtre opérationnel. Ils permettent aux militaires d’approfondir leurs connaissances  et leur opérabilité en groupe. Selon la mission, les détachements suivent le Certification Exercise (CertEx), le Mission Rehearsal Exercise (MREx) ou encore le Serpentex. Il s’agit d’exercices de certification à grande échelle au cours desquels les militaires sont plongés dans des situations permettant de peaufiner les derniers réglages avant le départ. Si tout s’est bien déroulé, le détachement est alors certifié Misson ready

Aussi d’autres formations complètent la préparation: en accompagnement psychologique, physique, culture de la population locale dans la zone d’opération… Rien n’est laissé au hasard avant le départ de nos militaires pour des contrées lointaines.

articles récents

L'équipe VSW teste les nouveaux drones Remus

L'équipe VSW, dont la mission est l’inspection des zones en eaux peu profondes, se prépare en vue des prochains exercices de déminage de l'OTAN. Elle s'entraînait du 4 au 9 février derniers sur les lacs de l'Eau d'Heure.

Visite importante à Dynamic Move

Le 5 février dernier, l'École de Guerre des mines EGUERMIN organisait une " Journée de prestigieux invités " destinée aux représentants des marines de l'OTAN et de MARCOM (commandement maritime de l'OTAN). Les objectifs d'un tel exercice virtuel étaient présentés au cours d'un briefing donné par le commandant polonais M. Budzisc et le capitaine de corvette belge F. Clauwaert.

Command Staff Trainer : la tactique au bout des doigts

Désormais, les états-majors de compagnies et de battlegroups peuvent appliquer des scénarios d'entraînements tactiques sans mettre un pied sur le terrain. Le Command Staff Trainer (CST) propose aux échelons supérieurs de mener des actions défensives et offensives dans une bataille complète et numérique.

Début de l'exercice Dynamic Move

L'école de déminage EGUERMIN d'Ostende est en effervescence depuis le 28 janvier dernier. Quelque 160 personnes de 21 pays de l'OTAN et pays partenaires participent à l'exercice annuel de lutte contre les mines. Il est organisé par le quartier général de l'OTAN " Commandement maritime allié " (MARCOM).

Identification de victimes à Neder-Over-Heembeek

Le 25 janvier dernier, l’Hôpital Militaire Reine Astrid était l’épicentre d’un important exercice d’identification de victimes. À Neder-Over-Heembeek, la presse était en mesure de suivre la procédure d’identification de personnes ayant perdu la vie lors d’une catastrophe.

Pages