-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Opérations et entraînements

Notre engagement, votre sécurité

En cas de fortes tensions internationales, notre armée doit pouvoir intervenir promptement. Certaines crises sont toutefois assez soudaines. Afin d'être capable de réagir partout et sans délai, la Défense tient de manière permanente des troupes à disposition de l'OTAN, de l'UE et du gouvernement belge.

Un contingent comprenant du personnel militaire et des moyens est paré en permanence à se déployer dans de très brefs délais. En tant que membre de l'OTAN, la Belgique participe à sa force de réaction rapide, la NATO Response Force (NRF). L'Alliance atlantique a renforcé une nouvelle fois ce dispositif par la création d'une Very High Readiness Joint Task Force (VJTF). Cette force « éclair » peut intervenir instantanément en cas de confl it aux portes de l'Europe ou ailleurs dans le monde dans l'attente d'un renfort de troupes de la NRF. La Défense belge fournit des éléments à ces deux forces de réaction rapide. Les unités appelées diffèrent chaque année et les militaires qui y participent demeurent en stand-by pendant douze mois. Ils peuvent toutefois être rappelés pendant l'année qui précède ou celle qui suit.

Regards tournés vers l'Est

L'année prochaine, la Belgique fournira à la force de réaction rapide de l'OTAN quelque 1500 hommes au sol dont des para-commandos et des éclaireurs. Y seront également affectés : un chasseur de mines, une frégate, six F-16 ainsi qu'un détachement d'hélicoptères ou de drones. Depuis la crise militaire en Ukraine, l'OTAN a renforcé sa présence dans quelques pays de l'ancien bloc de l'Est. En octobre, le bataillon Libération – 5 e de Ligne a participé à Baltic Piranha, exercice de terrain aux côtés des forces lituaniennes, luxembourgeoises et américaines sur le territoire lituanien. Entre-temps, un détachement de quatre F-16 se prépare à surveiller une nouvelle fois l'espace aérien des pays baltes dès 2016 et ce, moyennant l'accord du Conseil des ministres. L'année prochaine, la Belgique fournira également un chasseur de mines pour mener des opérations OTAN de déminage en mer Baltique.

Efforts européens

L'Union européenne détient sa propre force d'intervention militaire : l'European Union Battle Group. Des militaires belges de l'Eurocorps participeront à l'EUBG pendant le second semestre 2016. En 2018, les nations du Benelux seront aux commandes de l'EUBG dont les préparatifs viennent de débuter.

Troupes parées jour et nuit

Notre pays maintient également des troupes et des moyens en alerte pour lancer des interventions indépendantes de sauvetage comme des missions d'évacuation, d'assistance ou de secours en cas de catastrophe. Elles sont généralement menées avec l'étroite collaboration d'autres services publics comme la Belgian First Aid and Support Team (B-FAST), l'équipe d'intervention rapide des autorités belges en cas de catastrophe.Les interventions sont légion sur notre territoire : secours sur le littoral, déminages d'engins explosifs par le SEDEE, nombreuses sollicitations du centre des grands brûlés de Neder-Over-Heembeek, protection continue de l'espace aérien par les F-16, missions diverses de surveillance et de soutien pour la police, transports d'organes, etc. Maintes opérations de ce genre sont devenues si fréquentes qu'elles ne font plus la une de l'actualité. Pour les militaires qui les mènent, en revanche, on ne peut guère parler de routine. La prudence restant de mise car notre engagement garantit votre sécurité.

articles récents

Le Primula participe à l'exercice Baltic Fortress

Depuis le 9 mai, le M924 Primula est engagé, avec l'escadre de chasseurs de mines de l'OTAN SNMCMG1, dans l'exercice Baltic Fortress. Durant quelques semaines, une vingtaine de navires issus de 9 pays membres de l'OTAN s'exercent à la traque aux mines le long des côtes lettones.

Appui et coopération pendant l’opération Desert Falcon

Mi-janvier, une trentaine de militaires du 2 Wing Tactique quittaient leur base aérienne de Florennes pour une base du Moyen-Orient. Jusqu’en avril, ils prendront part à l’opération Desert Falcon visant à lutter contre le mouvement terroriste DAESH.

Le commandant des Forces navales néerlandaises visite le Centre d'Entraînement de Parachutistes

Ce 10 mars, le commandant des Forces navales néerlandaises a visité le Centre d’Entraînement de Parachutistes de Schaffen.

Protéger le ciel et bien plus encore

Depuis le 7 janvier, quatre F16 et quelque cinquante de nos militaires assurent la mission OTAN de surveillance commune de l'espace aérien des États baltes. Une mission traditionnelle que la Belgique mène avec beaucoup d'ambition depuis la base estonienne d'Ämari.

Citadel Javelin 2016

Du 28 février au 18 mars la Brigade légère participe à l’exercice Citadel Javelin 2016 à Mourmelon, dans le cadre du Corps de Réaction Rapide - France (CRR-Fr) de l’OTAN.

Pages