-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Terre

La Composante Terre est la plus importante en termes d’effectifs. Elle se compose de deux brigades avec une unité d’artillerie, deux bataillons du génie et des troupes de reconnaissance. Trois unités logistiques et trois groupes de télécommunication (CIS), ainsi que quatre camps d’entraînement et un centre de formation destiné aux troupes terrestres complètent la liste.

Au total, 12.000 hommes et femmes y travaillent. Leur mission est de se préparer et de s’entraîner pour les missions à l’étranger. La Composante Terre envoie en permanence des centaines de militaires dans le monde, sur terre comme en mer : coaching en Afghanistan, déminage au Liban, formation en République démocratique du Congo (RDC) et au Burundi, sécurité au Mali, embarquement sur navires…

La Composante Terre et ses 35 unités sont impliquées dans de nombreuses opérations internationales et effectuent un large éventail de missions. Sur le territoire belge également, les troupes terrestres offrent un appui à la population et assurent la défense du pays.

Leur devise est With people, amongst people parce qu’un militaire de la Composante Terre est toujours sur le terrain et au cœur des conflits. Avec ses collègues, il est en contact direct avec civils et opposants. Sa mission est un défi permanent.

articles récents

Bruxelles aux couleurs nationales

Des milliers de Belges ont célébré la fête nationale à Bruxelles. Pour ce grand jour, diverses organisations et institutions ont donné le meilleur d'elles-mêmes afin que les visiteurs passent une agréable journée. La Défense avait également organisé un « village Défense ».

Les troupes à pied répètent pour le défilé

La fête nationale approche à grands pas. Chaque partie du défilé aura été répétée avec une précision toute militaire. Les troupes à pied s’y attelaient, en effet, ce 20 juillet dans le quartier Major Housiau de Peutie.

Prolongation de l’engagement du détachement déployé à Bagdad

Le Conseil des ministres a marqué son accord sur la prolongation de l'engagement du détachement d'entraînement à Bagdad jusqu'à la fin 2015. Ceci afin de participer à l'entraînement des forces de sécurité irakiennes.

Déploiement d'instructeurs belges à Kinshasa

Le Conseil des ministres a marqué son accord sur le déploiement de trois instructeurs belges à Kinshasa, dans le cadre de l'appui au redémarrage du Groupement des écoles supérieures militaires (GESM).

Appui de la Défense à la police

Le Conseil des ministres a approuvé le maintien du déploiement de militaires sur le terrain, dans le cadre du protocole d'accord relatif à l'appui de la Défense au service de la police intégrée en vue d'assurer des missions de surveillance.

Pages