-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Terre

La Composante Terre est la plus importante en termes d’effectifs. Elle se compose de deux brigades avec une unité d’artillerie, deux bataillons du génie et des troupes de reconnaissance. Trois unités logistiques et trois groupes de télécommunication (CIS), ainsi que quatre camps d’entraînement et un centre de formation destiné aux troupes terrestres complètent la liste.

Au total, 12.000 hommes et femmes y travaillent. Leur mission est de se préparer et de s’entraîner pour les missions à l’étranger. La Composante Terre envoie en permanence des centaines de militaires dans le monde, sur terre comme en mer : coaching en Afghanistan, déminage au Liban, formation en République démocratique du Congo (RDC) et au Burundi, sécurité au Mali, embarquement sur navires…

La Composante Terre et ses 35 unités sont impliquées dans de nombreuses opérations internationales et effectuent un large éventail de missions. Sur le territoire belge également, les troupes terrestres offrent un appui à la population et assurent la défense du pays.

Leur devise est With people, amongst people parce qu’un militaire de la Composante Terre est toujours sur le terrain et au cœur des conflits. Avec ses collègues, il est en contact direct avec civils et opposants. Sa mission est un défi permanent.

articles récents

Troisième au Hochsauerlandmarsch 2014

Fin mars 2014, le peloton Scout du bataillon Bevrijding – 5 Linie participait pour la première fois à la Hochsauerlandmarsch. Cette compétition internationale qui se déroulait à Winterberg en Allemagne était ouverte aux militaires d’active et de réserve.

Une rencontre terre à terre

Visite d’exception ce jeudi 17 avril, en présence du général d’armée français Bertrand Ract Madoux, chef d’état-major de l’armée de Terre. Il a été accueilli par son homologue belge le général-major Hubert De Vos, commandant de la Composante Terre.

L’Information Operations Group appuie Yellow Lion

Au cours de l’exercice Yellow Lion, du 02 au 09 avril 2014, une équipe tactique de l’Information Operations Group (Info Ops Gp) a joué le rôle des rebelles. Cette équipe a permis au Bataillon de Chasseurs à Cheval d’être confronté à d’autres types d’actions que ses missions classiques : observation de véhicules, de personnel, infiltrations, etc.

Vie quotidienne à At-Tiri

Pour la centaine de militaires en poste à At-Tiri, la mission est bientôt à mi-parcours. Au Liban, les Belges sont responsables du déminage du couloir vers la Blue Line. Mais les non démineurs ont aussi leurs occupations journalières.

Mouvements contrôlés à Beyrouth

Lundi 14 avril, aéroport de Beyrouth. Sous le soleil printanier du Liban et ses 23 degrés, l’adjudant Jessy Genouw et le 1er sergent Jean Van Emden sont en pleine action. En tant que personnel du Movement Control Group (MCG), ils sont responsables de l’importation et de l’exportation de matériel en provenance de Belgique vers la zone opérationnelle au Liban.

Pages