-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

M923 Narcis

M923 Narcis

Le M923 Narcis est l’un des cinq chasseurs de mines de la Marine belge. Les missions principales de ce navire sont la détection et la neutralisation de différentes mines : de fond, ancrées ou flottantes.

Dans le cadre de l'OTAN, ces missions peuvent être élargies hors des frontières nationales pour défendre les intérêts de nos alliés. Les chasseurs de mines garantissent de cette manière, la sécurité de la navigation dans les ports ainsi que les accès aux voies maritimes importantes et autres points d’ancrage. En complément, ils peuvent également être utilisés pour la formation d’élèves et les missions diplomatiques de représentation de la Belgique à l’étranger.

L’équipage compte 36 militaires : 4 officiers, 15 sous-officiers et 17 matelots. La devise du Narcis « In arduis constans» signifie « Persévérant dans les difficultés ».

Articles recents

Sandy Coast : tout le monde sur le pont

Depuis le 11 septembre 2018, 500 membres d’équipage de 11 navires issus de différentes nations sont engagés dans l’exercice Sandy Coast.

Mer du Nord : Exercice à grande échelle de lutte contre les mines

Du 10 au 28 septembre, l’exercice international de lutte contre les mines Sandy Coast 2018 se déroulera le long de la côte belge. L'exercice auquel participent différentes unités de l'OTAN sera dirigé par l'Amirauté du Bénélux (ABNL), l’état-major chapeautant les Marines belge et néerlandaise.

Soleil éclatant pour ces 39e Navy Days

Les 30 juin et 1er juillet derniers, un éblouissant soleil irradiait les quelque 26 500 visiteurs venus à la base navale de Zeebruges à l'occasion de cette 39e édition des Navy Days.

Le Narcis s’entraîne sur la mer Baltique

Début juin, le chasseur de mines M923 Narcis participait à l'exercice BALTOPS au sein de l'escadron permanent de lutte contre les mines de l'OTAN. Cette manœuvre, la plus importante dans la mer Baltique, est également l'un des plus importants exercices combinés en Europe du Nord.

Officialisation du remplacement des frégates et des navires de lutte contre les mines

Le vendredi 8 juin, la Belgique et les Pays-Bas officialisaient l'achat de seize navires militaires (deux frégates et six navires de lutte contre les mines pour chaque pays) pour un montant total de plus de quatre milliards d'euros. La Belgique investit, quant à elle, 2.2 milliards d'euros dans l'acquisition de huit navires.