-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Field Accommodation Unit

Field Accommodation Unit

Le Field Accommodation Unit (FAU) se situe sur la base de Beauvechain et compte 80 personnes.

L’unité se charge de l'infrastructure au profit des détachements en opération. Ses missions comportent la construction et la maintenance de logements (tentes et conteneurs chauffés et climatisés), de bureaux, de cuisines, de sanitaires, de l’équipement électrique et de purification d'eau, etc.

Le FAU se charge également de la mise en œuvre d'équipements spécifiques au profit de la Composante Air : installations de ravitaillement rapide en carburant pour avions, systèmes d'éclairage de pistes… Elle appuie la Composante Médicale dans le déploiement de ses installations.

La devise du FAU « Muniendum saepe, semper auxiliandum » signifie « Souvent construire, toujours servir ».

Articles recents

Production d’énergie sous le soleil de Lokandu

Les transitions énergétiques que l'avenir nous réserve concernent bien évidement la Défense. L'utilisation d'énergies renouvelables s'inscrit dans la continuité du travail de son personnel en charge du volet environnement, tout en alliant écologie, économie et opérationnalité. Comme en témoigne le projet pilote d'alimentation électrique, mis en œuvre en 2016 au profit du détachement du Génie en République Démocratique du Congo.

Resolute Support se poursuit à Mazar-e-Sharif

Le 18 octobre 2014, le nouveau détachement d'appui ISAF BEL NSE 14-10 partait pour Mazar-e-Sharif dans le nord de l'Afghanistan.

Chantier bien gardé à Kandahar

Le redéploiement des Belges à Kandahar a pris un tournant symbolique ce vendredi 10 octobre 2014. Après avoir transformé la zone opérationnelle en chantier de démantèlement et conditionnement, c'est le corps de garde du camp administratif qui s'est vu démonter et remplacer par un container.

Militaire à temps partiel, architecte full-time.

Un architecte peut-il tout simplement troquer son costume contre un uniforme de l'armée? Pour Etienne Cornet d'Elzius du Chesnoy, la réponse est affirmative et indiscutable. Derrière sa table à dessin, il nous relate son histoire.