-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Camp Lagland

Camp Lagland

Le Camp de Lagland compte près de 80 militaires. Il a pour mission d’offrir une infrastructure d’entraînement  aux troupes de combat et de reconnaissance.
Il se situe à l’extrême sud de la Belgique, près de la ville d’Arlon et s’étend sur plus de 2.600 hectares. Le Département Infanterie et le Centre d’Instruction de Base et d’Écolage sud se situent tout près.
Le Camp est reconnu comme centre national de compétence pour la formation « Opérations militaires en zones urbaines » (MOUT). Pour ce faire, les militaires ont bâti un village artificiel appelé Asperulange. Il comporte une quarantaine de maisons. Il dispose de nombreux stands de tir et de plaines diversifiées pour la tactique.
Le Camp Lagland a repris la devise du deuxième Carabiniers Cyclistes : « Pour une dent, toute la gueule ! »

Sécurité

En raison des exercices de tir réguliers et des risques qui y sont associés, l’accès au terrain militaire est interdit à tous les civils.
Le camp Lagland est répertorié comme zone protégée « Natura 2000 », grâce à sa faune et sa flore diversifiées.
Uniquement dans des cas exceptionnels,  le commandant du camp octroie des dérogations (mouvements de jeunesse, recherche scientifique ou activités sportives spéciales).

Mouvements de jeunesse

Le Camp Lagland met à disposition deux zones de bivouac (pour 60 ou 200 personnes) pour les mouvements de jeunesse.
Comme le domaine militaire reste en permanence ouvert aux unités militaires, ces deux installations sont uniquement disponibles durant les vacances de Pâques (une semaine) et au mois d’août.

Articles recents

La Défense teste un laboratoire mobile pour l'Afrique

Cette semaine, des tests particuliers étaient effectués à Brasschaat et à Arlon. En effet, ingénieurs et spécialistes biomédicaux de la Défense évaluaient un laboratoire mobile avec minutie. Il partira pour le Sénégal en août prochain.

Les services de sécurité mettent la coopération en valeur

Un Forum interdépartemental annuel est organisé par la Défense, la Police fédérale, les douanes et le département des Eaux et Forêts dans le but d’accroître leur coopération. « Le niveau de menace est encore au niveau 3, une bonne coopération est donc essentielle », a déclaré le ministre de la Défense Vandeput.

Le Bataillon de Chasseurs à Cheval s’entraîne à Arlon

Pour l’instant, une centaine de militaires du Bataillon de Chasseurs à Cheval (ISTAR), révisent les techniques de tir de leurs armes individuelles. Raison pour laquelle ils participent à l’exercice Red Hunting Shoot organisé du 6 au 10 février à Arlon.

Services de sécurité rassemblés à Arlon

Les membres des départements de la Défense, de la Police fédérale et des Eaux et forêts prennent part, depuis le lundi 23 mai, à un forum interdépartemental de quatre jours dans le camp de Lagland proche d’Arlon. Ils profitent de cette semaine d’échange pour se familiariser aux techniques et tactiques de chacun en matière de gestion de la violence.

L’engagement environnemental de la Défense

Le 8 mars 2016, tous les coordinateurs environnementaux de la Défense se donnaient rendez-vous à Evere pour faire le point sur l'année 2015. Plus de 3.000 non-conformités résolues, des permis accordés dans les quartiers disséminés sur tout le territoire national, des exemples concrets ayant mené à la mise en conformité de certaines installations, l'heure était au bilan.