-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Quelque 675 militaires travaillent au Bataillon de Chasseurs à Cheval. Cette unité fournit un appui au combat en collectant des informations et en les transmettant aux unités combattantes.     

La spécialité de ces militaires consiste à exécuter des tâches d'observation et de reconnaissance sans être vus. Cette unité est également connue sous le nom de Bataillon ISTAR, acronyme de intelligence, surveillance, target acquisition and reconnaissance (collecte d'informations, observation, définition de cible et reconnaissance).

Sa devise est : Zien zonder gezien te worden (Voir sans être vu).

Articles recents

Préparation en vue du déploiement en Afghanistan

Même en cette période de coronavirus, la Défense remplit ses engagements opérationnels. Les militaires du Bataillon Libération – 5 Ligne de Bourg-Léopold continuent de se préparer pour leur déploiement en Afghanistan.

Deuxième incident au Mali : point sur la situation

Le 24 janvier un véhicule du contingent belge de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali) a roulé sur un Engin Explosif Improvisé (IED). Trois militaires ont été blessés, dont un plus sévèrement. Le véhicule impliqué, un DINGO II, est quant à lui détruit. Il s’agit du deuxième incident de la sorte depuis le début de l’année.

Livraison de neuf systèmes radar Squire

Notre Défense a reçu neuf systèmes radar Squire block 2 de la Défense néerlandaise. Cela, dans le cadre de la vision stratégique de la dimension capacitaire Information-Cyber-Influence et du programme de remplacement des radars de surveillance des champs de bataille du Bataillon ISTAR.

Exercice appui-feu conjoint

Les équipes appui-feu belge, néerlandaise et allemande se sont entraînées ensemble en vue de coordonner le déploiement simultané de l’artillerie et des avions de chasse. L’opération baptisée ‘Griffin Strike’ s’est déroulée du 27 août au 5 septembre au camp militaire de Baumholder.

Le Mali, un défi logistique

Au Mali, une bonne coordination ainsi qu’un bon appui logistique sont essentiels aux missions de la Défense. Les militaires du National Support Element (NSE) de Bamako et du Joint Support Detachment (JSD) de Gao sont occupés jour et nuit afin que tout se déroule pour le mieux.