-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Quelque 675 militaires travaillent au Bataillon de Chasseurs à Cheval. Cette unité fournit un appui au combat en collectant des informations et en les transmettant aux unités combattantes.     

La spécialité de ces militaires consiste à exécuter des tâches d'observation et de reconnaissance sans être vus. Cette unité est également connue sous le nom de Bataillon ISTAR, acronyme de intelligence, surveillance, target acquisition and reconnaissance (collecte d'informations, observation, définition de cible et reconnaissance).

Sa devise est : Zien zonder gezien te worden (Voir sans être vu).

Articles recents

Visites d'écoles, pannes de véhicules et nuits à la belle étoile

Dans l'est du Mali, près de la ville de Gao, un détachement du Bataillon de Chasseurs à Cheval provenant d'Heverlee est opérationnel depuis novembre 2018. Ses membres collectent des renseignements pour le compte de la mission de l'ONU MINUSMA. Celle-ci aide le gouvernement malien à stabiliser le pays.

Nouveaux systèmes radar pour le Bataillon Chasseurs à Cheval

La Défense reprend neuf systèmes radar de haute technologie de type Squire des forces armées néerlandaises. Le ministre de la Défense, Sander Loones, et son homologue néerlandais, Madame Ank Bijleveld, signaient un accord de principe le 28 novembre dernier.

La Belgique demeure un contributeur de l'ONU

Depuis 1948, les Nations Unies célèbrent la Journée des Nations Unies le 24 octobre. Ce jour-là, en 1945, la Charte des Nations Unies est entrée en vigueur. Dans ce cadre, la Défense organisait ce 24 octobre une conférence de presse dans la caserne de Heverlee afin de souligner sa contribution.

La composante terre prête pour Trident Juncture

Au cours de l'exercice Trident Juncture 2018, l'OTAN déploie environ 50 000 soldats en Scandinavie. Une grande partie d'entre eux sont des troupes terrestres, dont 130 militaires de la composante terrestre.

Les Chasseurs à cheval retournent aux origines

Pour la première fois depuis plus de quinze ans, l’unité de reconnaissance de la Défense mène actuellement une opération de reconnaissance. Depuis le 1er avril 2018, un détachement multi-sensor du Bataillon Chasseurs à cheval travaille sur l'aéroport international de Mazar-e-Sharif situé dans le nord de l'Afghanistan.