-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Quelque 675 militaires travaillent au Bataillon de Chasseurs à Cheval. Cette unité fournit un appui au combat en collectant des informations et en les transmettant aux unités combattantes.     

La spécialité de ces militaires consiste à exécuter des tâches d'observation et de reconnaissance sans être vus. Cette unité est également connue sous le nom de Bataillon ISTAR, acronyme de intelligence, surveillance, target acquisition and reconnaissance (collecte d'informations, observation, définition de cible et reconnaissance).

Sa devise est : Zien zonder gezien te worden (Voir sans être vu).

Articles recents

Les Chasseurs à cheval retournent aux origines

Pour la première fois depuis plus de quinze ans, l’unité de reconnaissance de la Défense mène actuellement une opération de reconnaissance. Depuis le 1er avril 2018, un détachement multi-sensor du Bataillon Chasseurs à cheval travaille sur l'aéroport international de Mazar-e-Sharif situé dans le nord de l'Afghanistan.

Les temps sont durs pour le Bataillon de Chasseurs à Cheval

Le Bataillon de Chasseurs à Cheval, cantonné à Heverlee, s'apprête à vivre une période opérationnelle intense. Voici ce qui ressortait de la conférence de presse donnée à Heverlee par du personnel de la division Opérations le mardi 10 avril dernier. Le lieutenant-colonel Bruno Van Loo, chef de corps du bataillon, y assistait.

La Défense : let’s get digital!

Le 7 mars dernier, le Musée aan de Stroom (MAS) d’Anvers ouvrait ses portes aux jeunes dans le cadre de Let's get digital. Ce projet vise à donner un aperçu de la digitalisation de notre société. La formation et les emplois dans ce domaine constituaient les sujets principaux de cette journée que la Défense ne pouvait manquer.

Expansion des opérations au Mali et en Afghanistan

En 2018, la Défense augmentera considérablement le nombre de militaires en Afghanistan. Au Mali, les effectifs n'évolueront pas beaucoup mais notre pays déplacera ses priorités de la mission d'entraînement européenne EUTM vers la mission de l'ONU MINUSMA.

Le nombre de postes vacants à la Défense suit une courbe croissante

En 2018 la Défense engagera 1570 nouvelles recrues. Une augmentation de 35% par rapport à l’année précédente.