-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Quelque 675 militaires travaillent au Bataillon de Chasseurs à Cheval. Cette unité fournit un appui au combat en collectant des informations et en les transmettant aux unités combattantes.     

La spécialité de ces militaires consiste à exécuter des tâches d'observation et de reconnaissance sans être vus. Cette unité est également connue sous le nom de Bataillon ISTAR, acronyme de intelligence, surveillance, target acquisition and reconnaissance (collecte d'informations, observation, définition de cible et reconnaissance).

Sa devise est : Zien zonder gezien te worden (Voir sans être vu).

Articles recents

Livraison de neuf systèmes radar Squire

Notre Défense a reçu neuf systèmes radar Squire block 2 de la Défense néerlandaise. Cela, dans le cadre de la vision stratégique de la dimension capacitaire Information-Cyber-Influence et du programme de remplacement des radars de surveillance des champs de bataille du Bataillon ISTAR.

Exercice appui-feu conjoint

Les équipes appui-feu belge, néerlandaise et allemande se sont entraînées ensemble en vue de coordonner le déploiement simultané de l’artillerie et des avions de chasse. L’opération baptisée ‘Griffin Strike’ s’est déroulée du 27 août au 5 septembre au camp militaire de Baumholder.

Le Mali, un défi logistique

Au Mali, une bonne coordination ainsi qu’un bon appui logistique sont essentiels aux missions de la Défense. Les militaires du National Support Element (NSE) de Bamako et du Joint Support Detachment (JSD) de Gao sont occupés jour et nuit afin que tout se déroule pour le mieux.

Le ministre de la Défense Didier Reynders rencontre des militaires du 22 mars 2016

Dans le cadre des commémorations du 22 mars 2016, le site de l’Hôpital Militaire Reine Astrid (HMRA) de Neder-Over-Heembeek fut choisi comme lieu de rencontre. En effet, le ministre de la Défense Didier Reynders s’entretenait avec des militaires impliqués dans les soins prodigués aux victimes après les attentats.

Visites d'écoles, pannes de véhicules et nuits à la belle étoile

Dans l'est du Mali, près de la ville de Gao, un détachement du Bataillon de Chasseurs à Cheval provenant d'Heverlee est opérationnel depuis novembre 2018. Ses membres collectent des renseignements pour le compte de la mission de l'ONU MINUSMA. Celle-ci aide le gouvernement malien à stabiliser le pays.