-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Quelque 675 militaires travaillent au Bataillon de Chasseurs à Cheval. Cette unité fournit un appui au combat en collectant des informations et en les transmettant aux unités combattantes.     

La spécialité de ces militaires consiste à exécuter des tâches d'observation et de reconnaissance sans être vus. Cette unité est également connue sous le nom de Bataillon ISTAR, acronyme de intelligence, surveillance, target acquisition and reconnaissance (collecte d'informations, observation, définition de cible et reconnaissance).

Sa devise est : Zien zonder gezien te worden (Voir sans être vu).

Articles recents

Le nombre de postes vacants à la Défense suit une courbe croissante

En 2018 la Défense engagera 1570 nouvelles recrues. Une augmentation de 35% par rapport à l’année précédente.

Jobday à Heverlee

Ce 11 Octobre, viens faire connaissance avec le métier de militaire et leur matériel de haute technologie dans le Bataillon ISTAR à Heverlee. Ce mercredi après-midi, tu peux venir poser tes questions aux militaires à propos de leur métier et voir quelques démonstrations.

Le général américain John W Nicholson remercie les militaires belges

À proximité de Mazar-e-Sharif un militaire belge, l'adjudant Günter, de l'Info Ops Group, a contribué à l'évacuation de personnel CICR (Comité International de la Croix Rouge) blessé suite à un accident. Mais l'histoire ne s'arrête pas là.

Un nouveau drone de reconnaissance présenté

Dans le quartier militaire d'Heverlee le Bataillon ISTAR a présenté ce 31 août sa nouvelle acquisition le drone RAVEN. Ces petits et légers drones seront les yeux dans le ciel pour les unités déployées.

Rencontre entre une hôtesse de l'air remarquable et le militaire qui l'a sauvée

Un an après les attentats du 22 mars, l'hôtesse de l'air indienne Nidhi Chaphekar est de retour dans notre pays. Sa photo qui la montre blessée sur un banc de l'aéroport de Zaventem, a fait le tour du monde peu après les attentats. Le 27 mars, elle rencontrait le premier sergent Paul-Henri à Heverlee.