-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

4 Bataillon Génie

4 Bataillon Génie

Le 4 Bataillon Génie d'Amay compte 770 personnes. 

Il rassemble plusieurs spécialités : génie de combat (médian et léger) et de construction. Ses spécialistes neutralisent les mines, explosifs et obstacles, bâtissent des ponts, bunkers et blocs de logements, aménagent des routes, parkings et pistes d'aviation… Ils sont également en mesure de détecter les contaminations chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires.

La devise du 4 Bataillon Génie est : Surpasse-toi.

Articles recents

Arrivée du détachement eFP en Lettonie

Les 270 militaires participant à l'opération OTAN enhanced Forward Presence (eFP) en Estonie sont bien arrivés dans la zone de préparation en Lettonie. Ils y ont réceptionné le matériel ainsi que les équipements supplémentaires nécessaires à l'exécution optimale de leurs tâches.

La Défense toujours active dans les pays baltes

Avec leurs partenaires de l'OTAN, les quatre composantes de notre Défense demeurent toujours actives dans les pays baltes, notamment en Estonie, en Lettonie et en Lituanie. La Défense lance une nouvelle campagne visant à mettre cette information en exergue.

Chaleureux témoignage de reconnaissance

Les militaires, qui surveillent toujours nos rues, recevaient une visite particulière le lundi 24 décembre. Le ministre de la Défense, le chef de la Défense ainsi que le chef de la Composante Terre leur mettaient, en effet, du baume au cœur.

La Marine à la barre du commandement de la province de Flandre-Occidentale

La semaine dernière, la Flandre-Occidentale accueillait un nouveau commandant de province. Le capitaine de frégate Philippe Decock reprenait le poste du lieutenant-colonel Christophe Onraet partant à la retraite.

Première réunion franco-belge dans le domaine de la mobilité terrestre

Son Comité Directeur (CODIR) se réunissait le 12 décembre dernier. Institué par l’accord intergouvernemental signé le 7 novembre 2018 par le ministre français des Armées Florence Parly et le ministre de la Défense belge de l’époque Steven Vandeput, il fixe les orientations et supervise un partenariat stratégique entre nos deux pays.