-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

4 Bataillon Génie

4 Bataillon Génie

Le 4 Bataillon Génie d'Amay compte 770 personnes. 

Il rassemble plusieurs spécialités : génie de combat (médian et léger) et de construction. Ses spécialistes neutralisent les mines, explosifs et obstacles, bâtissent des ponts, bunkers et blocs de logements, aménagent des routes, parkings et pistes d'aviation… Ils sont également en mesure de détecter les contaminations chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires.

La devise du 4 Bataillon Génie est : Surpasse-toi.

Articles recents

Soutien vital au Mali

Récemment, la Défense envoyait une série d'équipements médicaux au Mali afin de soutenir la mission de formation européenne EUTM. Un détachement belge en faisait don au camp d'entraînement de Koulikoro le 14 mai dernier.

Ensemble pour un monde sans mines

Le Centre de formation au déminage humanitaire (CPADD) fut fondé en 2003 dans la ville historique de Quidah au sud du Bénin. Sa création et son développement découlent directement des accords de Bamako ratifiés en 2001 et axés sur l'interdiction des mines antipersonnel. La France a soutenu le projet et fourni des conseillers techniques.

Remplacement précoce des systèmes d'extinction d'incendie des véhicules militaires

Après une vérification de routine du système d'extinction d'incendie de plusieurs véhicules de la Composante Terre, la Défense prend la décision de mettre temporairement hors service certains de ses véhicules opérationnels. "La sécurité de l'équipage est essentielle et nous ne voulons pas prendre de risques inutiles ", déclare la Direction générale des ressources matérielles. Il s'agit de dix chars Pionnier et poseurs de ponts et de 40% des Piranha et Pandur.

Préparer les futurs pilotes de drones

Début avril, quatorze militaires suivaient un cours sur les drones. La firme anversoise Ben Air Flight le donnait dans le camp de Lombardsijde.

Le roi rend visite aux troupes en Estonie

Le 2 avril dernier, le roi rendait visite aux troupes belges en Estonie. Quelque 260 militaires belges, dont la plupart provient du Bataillon de Chasseurs Ardennais, participent à l'opération enhanced Forward Presence de l'OTAN depuis la mi-janvier. Sous commandement britannique et avec la 1ère Brigade d'infanterie estonienne, ils forment un groupement tactique visant à renforcer la frontière orientale de l'OTAN.