-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Le service général du renseignement et de la sécurité fête ses 100 ans

Cent ans de renseignements militaires

La sécurité militaire vit le jour en 1915. Elle est l’ancêtre de ce que nous appelons aujourd’hui le Service général du renseignement et de la sécurité, mieux connu sous le nom d’ACOS IS.

L’origine de la sécurité militaire remonte à la période du Royaume-Uni des Pays-Bas (1815-1830). En 1818, la « Sûreté Publique » formait un ministère indépendant, avant de devenir un département du ministère de la Justice. Le renseignement militaire faisait partie du ministère de la Guerre en tant que service indépendant. Il devait collecter des données tactiques permettant d’assurer une victoire rapide et était constitué également d’unités de sécurité militaire.

Le 1er avril 1915, la création de la « Sûreté de l’Armée » fut officialisée par arrêté royal pour la durée de la guerre. Il faudra cependant attendre 1917 pour voir s’organiser un véritable service de contre-espionnage.

Le renseignement militaire évoluera en fonction des soubresauts de l’histoire, comme la Seconde Guerre mondiale, la décolonisation, la chute des régimes communistes en Europe, les attaques terroristes du 11 septembre 2001 ou encore l’accroissement de menaces cybernétiques.