-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Opérations nationales

Opérations nationales 

Depuis janvier 2015, l’opération Vigilant Guardian (OVG) est en cours dans notre pays. Les militaires présents dans les rues offrent un appui permanent à la police grâce à du personnel qualifié prêt à intervenir lors d’événements similaires au 22 mars 2016. L’OVG permet à la population de se sentir en sécurité et de mieux comprendre le métier de soldat. Depuis mars 2016, l’opération Spring Gardian (OSG) complète le dispositif afin de soutenir la police dans la sécurisation des installations nucléaires. La Défense poursuivra coûte que coûte la protection de notre nation.

articles récents

5000 heures de vol pour le B-Hunter

L'avion sans pilote, ou UAV, du 80 Escadron UAV de Florennes totalise 5 000 heures de vol. Le ministre de la Défense chargé de la fonction publique Steven Vandeput était présent pour célébrer cet évènement le mardi 3 mai sur la base de Brasschaat à l'occasion du décollage d'un de ces appareils.

La Défense fait le point un mois après les attentats

Le 21 avril, la Défense conviait toute la presse nationale à l’occasion d’une conférence de presse organisée au Quartier Reine Élisabeth à Evere. Ceci, afin de débriefer sur la situation un mois après les attentats de Bruxelles.

La Défense en appui en cas de besoin

Ce mardi 22 mars 2016 était un jour noir pour la Belgique. Un attentat dans le métro bruxellois au niveau de la station Maelbeek succédait à celui qui venait d'être perpétré à l'aéroport de Zaventem. La Défense a apporté son aide partout où elle le pouvait.

Maintien de l’appui de la Défense aux services de police

L'actuel engagement des militaires est prolongé jusqu'au 15 avril. Le 17 mars, le Conseil des ministres en décidait ainsi, sur proposition du ministre de la Sécurité et de l'Intérieur Jan Jambon.

Qu’en est-il de l’opération Vigilant Guardian ?

Suite aux attentats de Paris, la présence de militaires s'est intensifiée dans nos rues depuis fin novembre. Bien que la menace à Bruxelles soit aujourd'hui redescendue à trois sur une échelle de quatre, la présence des soldats dans les rues est primordiale.

Pages