-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Opérations en Afghanistan

Afghanistan

Après s'être chargée pendant 10 ans de la sécurité du périmètre intérieur de l'aéroport international de Kaboul en coordination avec les services de sécurité afghans, la Belgique a passé le flambeau aux Hongrois le 1er octobre 2012. Le redéploiement complet s'achevait le 14 décembre 2012.

Toutefois, depuis le 1er avril 2018, un détachement multi-sensor du Bataillon Chasseurs à cheval travaille sur l'aéroport international de Mazar-e-Sharif situé dans le nord de l'Afghanistan.

On compte également une vingtaine de militaires belges actuellement en poste dans la capitale afghane. La plupart travaillent dans les différents quartiers généraux ou encore au sein d'une antenne logistique.

articles récents

Nos militaires mis à l'honneur

Le mercredi 28 mars, une cérémonie sera organisée sur la Grand-Place de Bruxelles afin d'honorer les militaires qui ont été actifs au cours des opérations. La Défense mettra ses troupes engagées sur notre territoire comme à l'étranger sous le feu des projecteurs.

Expansion des opérations au Mali et en Afghanistan

En 2018, la Défense augmentera considérablement le nombre de militaires en Afghanistan. Au Mali, les effectifs n'évolueront pas beaucoup mais notre pays déplacera ses priorités de la mission d'entraînement européenne EUTM vers la mission de l'ONU MINUSMA.

Opérations militaires en 2018

La Défense a présenté les principales opérations militaires de l'année prochaine. La lutte contre le terrorisme et la radicalisation demeure la priorité absolue en Belgique comme à l'étranger.

MCG en Afghanistan : une machine bien rodée

Sur l'aéroport de la base de Mazar-e-Sharif, dans le nord de l'Afghanistan, les militaires belges du Movement Control Group s'occupent de toutes les tâches qui sont effectuées dans un aéroport.

Derniers démineurs et équipes de désinfection en Afghanistan

À Mazar-e-Sharif, dans le nord de l'Afghanistan, des spécialistes belges du déminage et de la désinfection travaillent toujours dans le cadre de la mission Resolute Support. D'ici la fin de l'année, la Défense retirera ces deux spécialités de l'opération.

Pages