-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Liban

Liban

Le détachement belge est implanté dans le sud du Liban, à At Tiri principalement.

Au Liban, un détachement belge de démineurs a soutenu la mission UNIFIL de l'ONU. La mission visait à marquer la Blue Line, la ligne de démarcation entre Israël et le Liban, fixée par les Nations Unies. Cette frontière se trouvait dans une zone jonchée de mines et d'agglomérats de munitions. Cette mission s'est achevée au bout de huit ans.

Les chiffres : en huit ans, l'armée belge a nettoyé une superficie de plus d'un kilomètre carré et demi. Le personnel a ainsi découvert et détruit 15 000 mines et autres explosifs. Cela représente près de 40% de l'ensemble du déminage effectué par l'UNIFIL, la force des Nations Unies au Liban.

Quelques Belges travaillent également au quartier général de l'UNIFIL à An Naqourah.

Pour rappel, c'est suite à une période conflictuelle que des Casques bleus des Nations Unies sont installés en permanence le long de la frontière israélo-libanaise depuis 1978. Cette mission a reçu le nom de FINUL (Forces Intérimaires des Nations Unies au Liban).

articles récents

Pose d’une indication sur le Blue Point AP295

Quelques semaines après la fin des travaux sur le Blue Point AP295, les démineurs belges du Sud-Liban ont procédé au placement d’un support indicatif. Cela se passait le jeudi 1er mai, avec la pose d’une pierre en marbre reprenant les coordonnées du lieu.

Exercice de gaz toxique au Liban

Au petit matin du jeudi 2 mai, le soleil perce les nuages au-dessus du camp militaire d’At-Tiri. Depuis les collines proches, des oiseaux prédateurs scrutent le sol à la recherche de proies potentielles. Cependant, plusieurs soldats étrangement vêtus et dotés d’un masque anti-gaz y déambulent comme dans l’imminence d’une attaque au gaz toxique.

Mi-temps pour la mission au Liban

La mission du détachement BELUFIL 14-02 (Belgian Luxembourg Forces In Lebanon) étant à mi-parcours, il est temps de dresser un bilan après deux mois.

Vie quotidienne à At-Tiri

Pour la centaine de militaires en poste à At-Tiri, la mission est bientôt à mi-parcours. Au Liban, les Belges sont responsables du déminage du couloir vers la Blue Line. Mais les non démineurs ont aussi leurs occupations journalières.

Mouvements contrôlés à Beyrouth

Lundi 14 avril, aéroport de Beyrouth. Sous le soleil printanier du Liban et ses 23 degrés, l’adjudant Jessy Genouw et le 1er sergent Jean Van Emden sont en pleine action. En tant que personnel du Movement Control Group (MCG), ils sont responsables de l’importation et de l’exportation de matériel en provenance de Belgique vers la zone opérationnelle au Liban.

Pages