-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Marine

Grâce à la Marine, le pavillon belge croise sur toutes les mers du globe. Du patrouilleur à la frégate, des eaux territoriales à l'océan Indien en passant par la mer Baltique, nos équipages démontrent que polyvalence rime avec compétence et reconnaissance.

Nos deux porte-drapeaux, les frégates Léopold I et Louise-Marie, emmènent une flotte expérimentée composée de plusieurs chasseurs de mines, d'un navire de commandement et d'appui logistique, d'un navire pour l'écolage ou encore d'une plateforme dédiée à la recherche océanographique.

Ces dernières années, les frégates belges ont prouvé leur professionnalisme au cours de diverses participations à l'opération Atalanta. Celle-ci vise à protéger les navires marchands de la piraterie organisée au large de la Somalie et devant la Corne de l'Afrique.

Tous les ans, des chasseurs de mines belges participent à une campagne de déminage de l’OTAN réalisée par une escadre internationale des côtes baltes à la Méditerranée.

Des militaires belges de la Marine occupent des postes au sein des états-majors des différentes opérations maritimes internationales

articles récents

Time for networking

Le 19 août dernier, en marge de sa campagne au profit de l’OTAN, la frégate Léopold 1 accueillait la Belgian Security and Defence Industry Association ainsi que d’importants décideurs en matière d’armement militaire. Ces rencontres avaient lieu à Norfolk (USA) dans le cadre d’une opération de communication.

Le Léopold I parti avec la flotte de l’OTAN

Le vendredi 2 août, La Défense a présenté ses missions en cours à bord de la frégate F930 Léopold I. A cette occasion, une attention particulière était accordée à la mission de la frégate elle-même. En effet, celle-ci devait encore rejoindre ce jour-là l’escadre de l’OTAN Standing NATO Maritime Group 1 (SNMG 1) pour une participation de cinq mois et demi.

Le défilé militaire: les chiffres

Les 18 et 19 juillet, on ne compte plus les têtes et les véhicules à la caserne de Peutie. A l’approche de la Fête nationale, nos troupes se préparent pour le grand défilé. Une délégation française est aussi de la partie pour présenter ses nouveaux véhicules de combat Griffon dimanche.

Le dernier des Mohicans de la section belge de la Royal Navy

Le 21 juillet, nous célébrons le 75e anniversaire de la libération de la Belgique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pieter Coussaert a participé au débarquement en Normandie. Le pêcheur travaillait comme volontaire pour la Marine britannique. Aujourd'hui encore, il pense souvent à ce tournant dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.

21 juillet : le passé et le futur comme thème central

Cette année, le Musée royal de l'armée formait le décor de la conférence de presse consacrée à la Fête nationale. En plus du défilé traditionnel et des festivités, la Défense commémorera cette année le 75e anniversaire de la libération de la Belgique. L'avenir n'en est pas pour autant oublié : la jeunesse sera aussi largement représentée ce 21 juillet.

Pages