-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Défense (MOD-CHOD)

À quoi sert l’armée belge ?

Croiser des militaires armés dans ou à proximité de nos gares, stations de métro, aéroports et autres bâtiments publics ne nous surprend plus. Après les attentats perpétrés à l'aéroport de Zaventem et dans la station de métro Maelbeek, leur présence nous semble parfaitement justifiée. Mais que fait notre armée dans les pays baltes, en Afghanistan, au Mali, en Irak ou au Niger ?

Les attaques perpétrées dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo, dans la salle de spectacle du Bataclan à Paris, à Zaventem et à Bruxelles ont engagé nos militaires dans diverses missions de surveillance. Concernant initialement des para-commandos, celles-ci enrôlèrent ensuite tous les militaires de la Défense. Étonnamment, nous nous sommes très rapidement habitués à leur présence dans les rues.

Nous avons tout de suite compris, et à juste titre, qu'ils nous protègent contre de potentielles menaces terroristes. Mais les images diffusées par les médias de la Composante Terre au Mali, des F-16 belges dans les États baltes et de notre flotte dans les eaux de l’Afrique de l’Ouest sont, quant à elles, plus difficiles à interpréter. Que fait notre armée là-bas ? Pourquoi la présence de nos militaires y est-elle nécessaire ?

Menaces extérieures

Ces questions sont légitimes au moment où nos frontières nationales ne sont pas directement menacées et où notre pays connaît la paix, la stabilité et la sécurité. À titre d’exemple, au Mali, la Belgique contribue à la formation des forces armées locales. L'armée malienne, avec l’appui de partenaires internationaux, mène une lutte acharnée contre l'extrémisme afin d'empêcher la création d'un nouvel État islamique au Sahel.

Notre pays contribue également activement aux opérations européennes de lutte contre la piraterie au large des côtes africaines, sécurisant ainsi les routes maritimes d’approvisionnement dans cette région. Les navires qui empruntent le canal de Suez avec des marchandises sont ainsi protégés et les autres voies maritimes préservées. N’oublions pas que plus de 90 % de notre économie dépendent de ces routes maritimes.

Des F-16 belges étaient également présents au Moyen-Orient, fournissant un appui aérien aux troupes terrestres et attaquant des cibles de l'État islamique (EI). La Défense souhaite non seulement rendre cette région plus sûre mais surtout prévenir d’une éventuelle menace terroriste sur l'Europe.

Dans les États baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie), la Défense et nos partenaires de l'OTAN font tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger la population de la menace russe. Ces quelques exemples tendent à démontrer l'importance d’une armée belge forte aux missions très diversifiées.

Plus de 70 ans de paix

Nos grands-parents actuels n'ont pas vécu la guerre. Ils n’en connaissent que les récits transmis par leurs propres parents et grands-parents. Après plus de septante ans de paix dans notre pays, la sécurité nous semble tellement acquise qu'on se demande à quoi peut bien servir la Défense belge.

Lorsque nos militaires interviennent dans notre pays suite à la découverte d’engins explosifs de guerre, quand ils effectuent des opérations de sauvetage au large de nos côtes ou quand ils combattent le terrorisme, nous trouvons leur rôle comme allant de soi. À l’inverse, nous avons davantage de mal à appréhender les activités ayant un impact indirect sur notre sécurité. Il n’est pas aussi facile de comprendre pourquoi ils entrent en action à l’étranger. Il est pourtant indéniable que notre armée défende nos intérêts et contribue à la paix, à la sécurité et à l’avenir de notre pays et de ses concitoyens. Nous avons le devoir de défendre notre pays, économiquement prospère et sécurisé. La chose ne sera possible que dans un monde stable au niveau international.

Monde sécurisé

Actuellement, près d’un millier de militaires belges sont déployés dans le monde, le plus souvent avec la coopération d'autres partenaires internationaux. La Défense intervient non seulement dans des opérations de maintien de la paix et de pacification mais aussi lors de missions humanitaires. Nos militaires sont des « bâtisseurs de ponts », des professionnels qui interviennent dans les conflits, aident en cas de catastrophe ou rétablissent la paix.

Dans les pays où règne une guerre civile, où la démocratie est inexistante, où les ressources économiques sont limitées, où les droits de l'homme sont bafoués, la Défense belge agit. Car leurs situations, proches ou éloignées de nous, impactent également notre société. Au plus rapidement la sécurité et la prospérité y seront rétablies, au mieux ce sera pour notre pays. Notre prospérité et notre niveau de vie élevé dépendent d'un monde international stable.

C’est pourquoi la Belgique contribue actuellement à l'amélioration de la sécurité au Mali, au Moyen-Orient et dans les États baltes. Si la sécurité y est accrue, ces populations seront moins enclines à fuir leurs pays. Cela ralentira, dès lors, le flux de réfugiés vers l'Europe et la Belgique.
D’une manière ou d’une autre, les actions de la Défense nous sont donc toutes bénéfiques car chacun a le droit de vivre en paix et en sécurité.

Ci-dessous vous trouvez la structure de la Défense jusqu’au niveau des départements d’état-major et les composantes.

MOD ILE KHID CHOD IG VCHOD POLGOVSPCL GOVSP ACOSSTRAT DGSTRATCOM DGJUR DGHWB ACOSIS ACOSOT DGMR DGHR DGBF MC NC AC LC

Ministre de la Défense

Inspection du Travail et de l’Environnement

Institut Royal Supérieur de Défense

Chef de la Défense

Inspection Générale

Vice-chef de la Défense

Cluster Appui à la gouvernance et à la politique de la Défense

Governance Support: appui à la gouvernance

Département Etat-Major Stratégie

Direction Générale Communication Stratégique

Direction Générale Appui Juridique

Direction Générale Santé et Bien-être.

Département Etat-Major Renseignement et Securité

Département Etat-Major Opération et Entrainement

Direction Générale Material Resources

Direction Générale Human Resources

Direction Générale Budget et Finances

Composante Médicale

Composante Marine

Composante Air

Composante Terre

articles récents

La Belgique et l'Italie discutent de la lutte contre le trafic d'êtres humains

Le mardi 16 mai, le ministre de la Défense Steven Vandeput rencontrait son homologue italien, Roberta Pinotti. La situation de la sécurité en Libye et la contrebande en Méditerranée ont été au cœur des discussions.

Nouvelle installation pour munitions toxiques

Le 19 avril dernier, le ministre de la Défense Steven Vandeput inaugurait la nouvelle chambre de détonation statique du Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs (SEDEE) à Poelkapelle.

La Défense rend hommage à ses soldats disparus

Le 7 avril, les Belges tombés depuis 1945 étaient commémorés à Bruxelles. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, 252 militaires belges sont décédés dans des opérations de maintien de la paix.

La Défense clarifie ses opérations

Pour la seconde fois en 2017, la Défense clarifiait ses opérations actuelles lors d'une conférence de presse. Après un survol de toutes les missions nationales et internationales en cours, une attention particulière était portée sur l'opération Desert Falcon au Moyen-Orient.

Débat Défense belge – Vision 2030

Le 16 janvier 2017, le personnel de la Défense pouvait poser ses questions en s'adressant directement au ministre de la Défense Steven Vandeput et au chef de la Défense, le général Marc Compernol. Regardez l'intégralité du débat via Youtube.

Pages