-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Opération Baltic Air Policing

La vie en quarantaine de la surveillance aérienne

La Défense a pris les mesures nécessaires afin de protéger son personnel en opération contre une éventuelle contamination au coronavirus. Mais cela ne doit pas alourdir l'atmosphère. A Siauliai, en Lituanie, les femmes et les hommes de la Composante Air continuent de travailler à plein régime. Petit aperçu des coulisses d'un détachement en quarantaine.

Les F-16 belges effectuent leur 200e mission dans l'espace aérien Baltique

Depuis septembre 2019, la Composante air participe à nouveau à la mission OTAN « Baltic Air Policing ». Même en ces temps de crise Covid19, notre opérationnalité, tant en Belgique que dans nos missions à l'étranger, est maintenue.

Les tâches essentielles de la Défense réémergent en 2020

La Défense présentait ses opérations 2020 depuis la base aérienne de Kleine-Brogel. Une attention particulière était portée sur la mission Baltic Air Policing (BAP) qui mobilise actuellement seize F-16 belges. En outre, notre armée est principalement active sur son propre territoire, au Sahel, au Moyen-Orient et à la frontière orientale de l'Europe.

Les F-16 belges restent les chiens de garde de l’espace aérien balte

Depuis 2004, la Défense met son personnel et ses moyens à disposition de l'OTAN dans le cadre de l'opération Baltic Air Policing (BAP). Quatre F-16 belges sont disponibles 24 heures sur 24 à la base aérienne lituanienne de Šiauliai pour effectuer des interventions. « Nos appareils sont intervenus vingt fois depuis septembre 2019 », précise le colonel Van Thienen, commandant du détachement.

Baltic Air Policing : Kleine-Brogel prend le relais

Depuis le 1er septembre 2019, notre pays est en charge de la mission de l’OTAN Baltic Air Policing pour huit mois. Nos avions de combat F-16, qui en sont à leur neuvième participation sur un total de 51 rotations, garantissent la sécurité de l'espace aérien balte.