-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Exercices

Exercices

Participer aux opérations à l’étranger ne se fait pas sans une bonne préparation. C’est pourquoi chaque militaire destiné à être envoyé sur un théâtre opérationnel s’entraîne durant une période variant de deux à six mois.

La réussite des Joint Individual Common Core Skills (J-ICCS) est  l’une des conditions sine qua none pour partir en opérations. Tout militaire doit en effet posséder certaines  compétences de base: premiers soins, sécurité militaire, connaissance du droit des conflits armés,  tir ou entrainement CBRN (Chimique, Biologique, Radiologique et Nucléaire). S’ils sont intégrés au sein d’une autre nation,  les militaires belges sont également formés durant une à deux semaines en compagnie de leurs homologues étrangers.

En point d’orgue de la phase pré-mission, des exercices de grande envergure constituent une répétition générale avant le déploiement sur théâtre opérationnel. Ils permettent aux militaires d’approfondir leurs connaissances  et leur opérabilité en groupe. Selon la mission, les détachements suivent le Certification Exercise (CertEx), le Mission Rehearsal Exercise (MREx) ou encore le Serpentex. Il s’agit d’exercices de certification à grande échelle au cours desquels les militaires sont plongés dans des situations permettant de peaufiner les derniers réglages avant le départ. Si tout s’est bien déroulé, le détachement est alors certifié Misson ready

Aussi d’autres formations complètent la préparation: en accompagnement psychologique, physique, culture de la population locale dans la zone d’opération… Rien n’est laissé au hasard avant le départ de nos militaires pour des contrées lointaines.

articles récents

Les Belges vivent Real Thaw au Portugal

Chaque année, la Force aérienne portugaise organise l’exercice Real Thaw, un entraînement international à grande échelle dans le domaine des opérations aériennes. Pour cette édition, la Belgique, pays partenaire, répondait également à l’invitation.

Bombardement de précision aux USA

Au cours de l'exercice Belgian Beast à Yuma, les parachutistes réalisent des sauts à la chaîne à partir d'un C-130. Deux cents kilomètres plus à l'est, des contrôleurs aériens avancés guident des avions américains pour effectuer des bombardements de précision.

Largages d’essai à Yuma

Larguer du matériel à haute altitude n’est pas une sinécure. Développer des systèmes visant à conditionner du matériel afin que celui-ci parvienne sans dégâts aux troupes terrestres, est également une tâche cruciale pour le personnel du Centre d’Entraînement de Parachutistes. Les gens de la division Testboard - Air Delivery profite également de l’exercice Belgian Beast pour tester de nouveaux systèmes de largage en Arizona.

Les Hercules soutiennent Belgian Beast

Pendant trois semaines, deux avions de transport C-130 Hercules et leurs équipages fournissent un appui aux États-Unis à des parachutistes provenant de différentes unités. Au cours de l'exercice Belgian Beast organisé dans la ville de Yuma, proche de la frontière mexicaine, ces derniers pratiquent des infiltrations aériennes tactiques ou des sauts en parachute au-dessus du territoire ennemi.

Belgian Beast aux États-Unis

Dans l'État américain de l'Arizona, près de la ville de Yuma, se trouve le Marine Corps Air Station. Dans cette zone désertique, proche de la frontière mexicaine, les Marines américains peuvent s'entraîner toute l'année grâce au climat favorable et à l'espace aérien exclusivement militaire. Du 13 février au 12 mars, cent Belges profitent largement de ce site dans le cadre de l'exercice Belgian Beast.

Pages