-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Terre

La Composante Terre

La Composante Terre est la plus importante en termes d'effectifs. Elle se compose de deux brigades incluant une unité d'artillerie, de deux bataillons du génie, d'un bataillon ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance), de deux unités logistiques et de trois groupes de Systèmes de Communication et d'Information (CIS). Une troisième unité logistique, une unité de la Police Militaire, une unité Information Operations, le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs (SEDEE), une unité Field Accomodation (FAU), un groupe Movement Control (MCG) ainsi que quatre camps d'entraînement et un centre de formation destinés aux troupes terrestres complètent le dispositif.

Quelque 10 500 hommes et femmes y travaillent. Leur mission est de se préparer et de s'entraîner pour les opérations à l'étranger. La Composante Terre envoie en permanence des centaines de militaires dans le monde, et ce sur terre comme sur mer : participation à la coalition de l'OTAN dans les pays baltes, appuis en Afghanistan, à l'armée irakienne et à la coalition en Irak, appuis au Mali, Boarding team à bord de navires, participation aux PPM dans divers pays africains.

La Composante Terre et ses 35 unités sont impliquées dans de nombreuses opérations internationales. Ces dernières effectuent un large éventail de missions. Les troupes terrestres offrent également un appui à notre population et assurent ainsi notre défense.

La devise de cette composante est With people, amongst people and for the people parce que ses militaires sont toujours sur le terrain et au cœur des conflits. Avec leurs collègues, ils sont en contact direct avec les civils et leurs opposants. Leurs missions constituent des défis à relever en permanence.

Le Quartier Général de la Brigade Motorisée

Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold-13 Ligne (Spa), Bataillon Carabiniers Prince Baudouin-Grenadiers (Bourg-Léopold), Bataillon Libération-5 Ligne (Bourg-Léopold), Bataillon de Chasseurs Ardennais (Marche-en-Famenne), Bataillon 1/3 Lanciers (Marche-en-Famenne), Bataillon ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance (Heverlee), Bataillon d'Artillerie (Brasschaat), Bataillon 4 Génie (Amay), Bataillon 11 Génie (Burcht), 4 Groupe Systèmes de Communication et d'Information (Marche-en-Famenne), 10 Groupe Systèmes de Communication et d'Information (Bourg-Léopold), 4 Bataillon Logistique (Marche-en-Famenne), 18 Bataillon Logistique (Bourg-Léopold)

Le Quartier Général de la Special Operations Regiment

2 Bataillon de Commandos (Flawinne), 3 Bataillon de Parachutistes (Tielen), Special Forces Group (Heverlee), Centre d'Entraînement de Commandos (Marche-les-Dames), Centre d'Entraînement de Parachutistes (Schaffen)

articles récents

Défi au septentrion pour le SEDEE

Chaque jour, des équipes du SEDEE déminent quelque part à la demande de la police. En Islande, l’exercice annuel de déminage Northern Challenge organisé par l'OTAN permet de peaufiner leur entrainement

Les patrouilleurs Castor et Pollux où les navires multitâches de la Marine

Depuis leur mise en service au sein de la Marine, les navires P901 Castor et son jumeau le P902 Pollux sont devenus les navires multitâches de la flotte. Grâce à leur mise en œuvre rapide, leurs vastes espaces de stockage et de travail ainsi que de leurs possibilités modulaires, les deux navires de patrouille sont utilisés pour de nombreuses missions supplémentaires à leur tâche principale : patrouilleurs de la Garde Côtière dans la zone économique belge (zone ZEE).

L'EUBG en exercice Quick Lion

Le 1er juillet 2018, la Belgique a pris le commandement de l'European Union Battle Group, relayant ainsi les Pays-Bas. L'EUBG est l'unité de déploiement rapide de l'Union européenne. Du 4 au 15 juin, ils ont participé à l'exercice Quick Lion 18 dans les cantons de l'est.

Guardex : protection côtière interdépartementale

Au large d'Ostende, les services de secours belges, dont la Défense, organisaient un exercice de grande ampleur pendant deux jours. La sécurité maritime et l'antiterrorisme y occupaient une place prépondérante.

Revivez le Battlefield Run !

Plus de 1 700 casse-cou se rassemblaient le samedi 29 septembre dernier dans le domaine militaire de Brasschaat à l'occasion du Battlefield Run. Un soleil radieux, des participants enthousiastes ainsi qu'une organisation parfaite auront grandement contribué au succès de cette journée.

Pages