-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Terre

La Composante Terre

La Composante Terre est la plus importante en termes d'effectifs. Elle se compose de deux brigades incluant une unité d'artillerie, de deux bataillons du génie, d'un bataillon ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance), de deux unités logistiques et de trois groupes de Systèmes de Communication et d'Information (CIS). Une troisième unité logistique, une unité de la Police Militaire, une unité Information Operations, le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs (SEDEE), une unité Field Accomodation (FAU), un groupe Movement Control (MCG) ainsi que quatre camps d'entraînement et un centre de formation destinés aux troupes terrestres complètent le dispositif.

Quelque 10 500 hommes et femmes y travaillent. Leur mission est de se préparer et de s'entraîner pour les opérations à l'étranger. La Composante Terre envoie en permanence des centaines de militaires dans le monde, et ce sur terre comme sur mer : participation à la coalition de l'OTAN dans les pays baltes, appuis en Afghanistan, à l'armée irakienne et à la coalition en Irak, appuis au Mali, Boarding team à bord de navires, participation aux PPM dans divers pays africains.

La Composante Terre et ses 35 unités sont impliquées dans de nombreuses opérations internationales. Ces dernières effectuent un large éventail de missions. Les troupes terrestres offrent également un appui à notre population et assurent ainsi notre défense.

La devise de cette composante est With people, amongst people and for the people parce que ses militaires sont toujours sur le terrain et au cœur des conflits. Avec leurs collègues, ils sont en contact direct avec les civils et leurs opposants. Leurs missions constituent des défis à relever en permanence.

Le Quartier Général de la Brigade Motorisée

Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold-13 Ligne (Spa), Bataillon Carabiniers Prince Baudouin-Grenadiers (Bourg-Léopold), Bataillon Libération-5 Ligne (Bourg-Léopold), Bataillon de Chasseurs Ardennais (Marche-en-Famenne), Bataillon 1/3 Lanciers (Marche-en-Famenne), Bataillon ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance) (Heverlee), Bataillon d'Artillerie (Brasschaat), Bataillon 4 Génie (Amay), Bataillon 11 Génie (Burcht), 4 Groupe Systèmes de Communication et d'Information (Marche-en-Famenne), 10 Groupe Systèmes de Communication et d'Information (Bourg-Léopold), 4 Bataillon Logistique (Marche-en-Famenne), 18 Bataillon Logistique (Bourg-Léopold), Camp Beverlo (Bourg-Léopold), Camp Marche
(Marche-en-Famenne).

Le Quartier Général de la Special Operations Regiment

2 Bataillon de Commandos (Flawinne), 3 Bataillon de Parachutistes (Tielen), Special Forces Group (Heverlee), Centre d'Entraînement de Commandos (Marche-les-Dames), Centre d'Entraînement de Parachutistes (Schaffen), 6 Groupe Systèmes de Communications et d'Information (Peutie)

articles récents

Médailles pour les militaires au Liban

Dans le camp d’At-Tiri, des pièces de métal couleur or et reliées à un ruban bleu-vert brillent sous les rayons dardant sans pitié sur le coussin. C’est le mercredi 4 juin, le jour de la remise des médailles pour les militaires du détachement BELUFIL 14-02 (Belgian Luxembourg Forces In Lebanon). Après plus de 90 jours sur théâtre d’opération, ils reçoivent leur médaille de l’ONU bien méritée.

La Normandie se prépare

Il y a septante ans, les plages de Normandie se transformaient en un immense champ de bataille. Ce jour-là, le D-Day, signifiait le début de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Une dizaine de militaires du bataillon Bevrijding ­– 5 Linie prend également part à la commémoration.

L’École Royale Militaire et Schaffen aux couleurs néerlandaises

Ce lundi 2 juin 2014, le ministre de la Défense Pieter De Crem a accueilli son homologue néerlandais, la ministre Jeanine Hennis-Plasschaert. La visite ministérielle a débuté par les bâtiments de l’École Royale Militaire pour se diriger ensuite vers le centre parachutiste de Schaffen.

UNIFIL Peacekeepers Day à Naqoura

Les troupes de United Nations Interim Forces in Lebanon (UNIFIL) ont commémoré les Casques bleus qui ont perdu la vie depuis le début des opérations de l’ONU en 1978. Cela s’est déroulé durant le International Day of UN Peacekeepers du jeudi 29 mai au quartier général de l’ONU à Naqoura. Les Belges ont également envoyé une petite délégation pour prendre part à la parade.

Tirs à balles réelles au Liban

Les vagues de la mer Méditerranée s’échouent sur les rochers de la côte libanaise de Naqoura en lâchant des gouttelettes d’eau salée dans l’air et sous un soleil radieux. Soudain, au loin, des coups de feu claquent. Non, l’armée israélienne n’a pas traversé la frontière. Il s’agit de militaires belges qui effectuent leurs tests annuels de tirs de combat.

Pages