-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Terre

La Composante Terre est la plus importante en termes d’effectifs. Elle se compose de deux brigades avec une unité d’artillerie, deux bataillons du génie et des troupes de reconnaissance. Trois unités logistiques et trois groupes de télécommunication (CIS), ainsi que quatre camps d’entraînement et un centre de formation destiné aux troupes terrestres complètent la liste.

Au total, 12.000 hommes et femmes y travaillent. Leur mission est de se préparer et de s’entraîner pour les missions à l’étranger. La Composante Terre envoie en permanence des centaines de militaires dans le monde, sur terre comme en mer : coaching en Afghanistan, déminage au Liban, formation en République démocratique du Congo (RDC) et au Burundi, sécurité au Mali, embarquement sur navires…

La Composante Terre et ses 35 unités sont impliquées dans de nombreuses opérations internationales et effectuent un large éventail de missions. Sur le territoire belge également, les troupes terrestres offrent un appui à la population et assurent la défense du pays.

Leur devise est With people, amongst people parce qu’un militaire de la Composante Terre est toujours sur le terrain et au cœur des conflits. Avec ses collègues, il est en contact direct avec civils et opposants. Sa mission est un défi permanent.

articles récents

BELUFIL 14-02 commémore les militaires décédés

La mort des dix para-commandos belges survenue le 7 avril 1994 au Rwanda, a fait de cette date un repère permettant à la Défense de commémorer tous les militaires belges décédés au cours d’une opération à l’étranger. Une cérémonie s’est également tenue dans le camp libanais d’At-Tiri. Le détachement BELUFIL 14-02 a rendu hommage aux collègues disparus à l’occasion d’une courte cérémonie.

Nouveaux défis pour les démineurs au Liban

Une semaine après la fin de mission sur le Blue Point AP-295 au Sud-Liban, les démineurs du 11 Bataillon Génie entament un nouveau challenge. Ils s’y attellent depuis le samedi 22 mars. Leur tâche : s’occuper du Blue Point B75 à proximité de la petite ville d’Houla, située le long de la frontière avec Israël.

La bombe à Bütgenbach était un obus non explosé

Le Service d’Enlèvement et de Destruction d’Engins Explosifs (SEDEE) a démantelé ce 2 avril une bombe d’avion à Bütgenbach. Une intervention réussie mais qui n’était pas sans risque car l’explosif était chargé, explique l’adjudant Vergucht, chef d’équipe.

Une bombe d’avion découverte à Bütgenbach

Dans la matinée du 2 avril, une bombe d’avion a été découverte à Bütgenbach. Le Service d’Enlèvement et de Destruction d’Engins Explosifs (SEDEE) est sur place. Le Camp d’Elsenborn se tient prêt à fournir de l’aide en cas d’évacuation des alentours.

Fract’hure : les Chasseurs Ardennais en manœuvre

Le Bataillon de Chasseurs ardennais effectuait un exercice de grande ampleur du 17 au 28 mars afin de maintenir son niveau opérationnel. Les Chasseurs auront travaillé avec les écoles, les entreprises et les autorités communales.

Pages