-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Terre

La Composante Terre

La Composante Terre est la plus importante en termes d'effectifs. Elle se compose de deux brigades incluant une unité d'artillerie, de deux bataillons du génie, d'un bataillon ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance), de deux unités logistiques et de trois groupes de Systèmes de Communication et d'Information (CIS). Une troisième unité logistique, une unité de la Police Militaire, une unité Information Operations, le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs (SEDEE), une unité Field Accomodation (FAU), un groupe Movement Control (MCG) ainsi que quatre camps d'entraînement et un centre de formation destinés aux troupes terrestres complètent le dispositif.

Quelque 10 500 hommes et femmes y travaillent. Leur mission est de se préparer et de s'entraîner pour les opérations à l'étranger. La Composante Terre envoie en permanence des centaines de militaires dans le monde, et ce sur terre comme sur mer : participation à la coalition de l'OTAN dans les pays baltes, appuis en Afghanistan, à l'armée irakienne et à la coalition en Irak, appuis au Mali, Boarding team à bord de navires, participation aux PPM dans divers pays africains.

La Composante Terre et ses 35 unités sont impliquées dans de nombreuses opérations internationales. Ces dernières effectuent un large éventail de missions. Les troupes terrestres offrent également un appui à notre population et assurent ainsi notre défense.

La devise de cette composante est With people, amongst people and for the people parce que ses militaires sont toujours sur le terrain et au cœur des conflits. Avec leurs collègues, ils sont en contact direct avec les civils et leurs opposants. Leurs missions constituent des défis à relever en permanence.

Le Quartier Général de la Brigade Motorisée

Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold-13 Ligne (Spa), Bataillon Carabiniers Prince Baudouin-Grenadiers (Bourg-Léopold), Bataillon Libération-5 Ligne (Bourg-Léopold), Bataillon de Chasseurs Ardennais (Marche-en-Famenne), Bataillon 1/3 Lanciers (Marche-en-Famenne), Bataillon ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance) (Heverlee), Bataillon d'Artillerie (Brasschaat), Bataillon 4 Génie (Amay), Bataillon 11 Génie (Burcht), 4 Groupe Systèmes de Communication et d'Information (Marche-en-Famenne), 10 Groupe Systèmes de Communication et d'Information (Bourg-Léopold), 4 Bataillon Logistique (Marche-en-Famenne), 18 Bataillon Logistique (Bourg-Léopold), Camp Beverlo (Bourg-Léopold), Camp Marche
(Marche-en-Famenne).

Le Quartier Général de la Special Operations Regiment

2 Bataillon de Commandos (Flawinne), 3 Bataillon de Parachutistes (Tielen), Special Forces Group (Heverlee), Centre d'Entraînement de Commandos (Marche-les-Dames), Centre d'Entraînement de Parachutistes (Schaffen), 6 Groupe Systèmes de Communications et d'Information (Peutie)

articles récents

Visite des autorités à l’Opération Vigilant Guardian

Le ministre de la Défense, Philippe Goffin, le chef de la Défense, le général Marc Compernol ainsi que le commandant de la Composante Terre, le général-major Pierre Gérard, ont rendu visite aux militaires en opération dans les rues de Bruxelles et à l’aéroport de Zaventem ce mardi 24 décembre.

De Bruxelles à Maradi : une prouesse logistique

Plus de 70 militaires belges sont engagés au Niger dans le cadre de l'opération New Nero depuis fin août dernier. À la périphérie de la ville de Maradi, le personnel technique de la Défense a fait un travail considérable pour développer un cantonnement destiné au détachement belge.

Un sentiment de Robinson militaire sous l'équateur

Une opération sous un climat tropical ne s’improvise pas du jour au lendemain. C'est pourquoi, il est essentiel de prévoir des périodes de formation dans de telles conditions atmosphériques. Pendant la période d'exercice Tropical Storm, en cette fin d’année, des militaires de différentes composantes se rendaient dans la forêt tropicale du Gabon (Afrique) afin d’acquérir des principes de survie dans des conditions extrêmes.

Le 2 Bataillon de Commandos engagé au Niger

Le 2 Bataillon de Commandos n’aura pas chômé au cours de la mission New Nero (ONN) au Niger. Sa principale tâche comprenait l'instruction tactique et l’entraînement des troupes nigériennes. Il existait, en outre, un détachement chargé de la protection du camp belge situé à Maradi.

Fin de mission pour le Bataillon Libération - 5 Ligne

Les derniers matériels du Bataillon Libération – 5 Ligne revenaient de Lituanie le 16 décembre dernier. La plupart des militaires de ce bataillon avaient quitté le pays le 13 décembre. Pendant quatre mois, ils avaient participé à l'opération de l’OTAN Enhanced Forward Presence (eFP), nom collectif désignant quatre battlegroups (groupements tactiques) destinés à renforcer la frontière orientale de l'OTAN.

Pages