-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

iMUGS développe un système européen normalisé pour des robots terrestres

iMUGS développe un système européen normalisé pour des robots terrestres

L'֤École Royale Militaire (ERM) fait partie d'un consortium intitulé iMUGS (integrated Modular Unmanned Ground System), composé de plusieurs grandes entreprises de défense, de communication et de cybersécurité ainsi que des PME de haute technologie. Ce consortium a reçu 30,6 millions d'euros de support du Programme européen de développement industriel de la défense (EDIDP) de la Commission européenne pour développer un système européen normalisé pour des robots terrestres.

Au cours du projet, une architecture modulaire et évolutive pour les systèmes hybrides pilotés et non pilotés sera développée afin de normaliser un écosystème à l'échelle européenne pour les plates-formes aériennes et terrestres, les équipements de commandement, de contrôle et de communication, les capteurs, les charges utiles et les algorithmes. Le prototype du système utilisera un véhicule terrestre sans pilote existant – le robot THeMIS de Milrem Robotics - et une liste spécifique de charges utiles. Le résultat du projet sera démontré dans des environnements opérationnels et des conditions climatiques pertinentes dans le cadre d'exercices militaires des états membres participants ou sur des terrains d'essai séparés.

L'unité Robotics & Autonomous Systems (RAS) de l'École Royale Militaire (http://mecatron.rma.ac.be) dirigera le sous-projet Swarming dans le cadre du projet iMUGS, dans le but de fournir des avancées en matière de technologies d'essaimage afin d'étendre les capacités d'un robot unique où des ressources hétérogènes auront la capacité de travailler en groupe avec un objectif de mission commun. En outre, l'ERM organisera également une démonstration dans un environnement côtier pour montrer les capacités du système iMUGS dans le but d'effectuer des missions de reconnaissance ISR par essaimage (plus d'un robot) au-delà de la ligne de visée.

"Nous sommes convaincus que la robotique et les systèmes autonomes sont un domaine émergeant qui peut fournir des solutions pour les objectifs à long terme de la Défense afin de relever des défis très complexes de manière efficace, tout en contribuant à réduire la charge cognitive de nos troupes et de leurs commandants dans des environnements critiques. Par conséquent, nous sommes certains que notre participation au projet iMUGS nous amènera à développer davantage nos capacités déjà existantes dans le domaine de la robotique et des systèmes autonomes ", déclare le Dr Ir. Haris Balta, qui dirige le projet iMUGS à l’ERM.

Au cours du projet, le savoir-faire opérationnel sera rassemblé et des concepts pour l'engagement combiné d’unités humaines et non humaines seront développés tout en considérant les aspects éthiques applicables à la robotique, à l'intelligence artificielle et aux systèmes autonomes. Des environnements de simulation virtuelle seront également mis en place.

iMUGS est une coopération entre 14 parties : Milrem Robotics (coordinateur du projet), GT Cyber Technologies, Safran Electronics & Defense, NEXTER Systems, Krauss-Maffei Wegmann, Diehl Defence, Bittium Wireless, Insta DefSec, (Un)Manned, dotOcean, Latvijas Mobilais Telefons, GMV Aerospace and Defence, l'Académie militaire estonienne et l’École Royale Militaire.

Contexte :

Les objectifs du programme EDIDP sont de contribuer à l'autonomie stratégique de l'Union européenne et de renforcer la coopération entre les États membres. Les priorités consistent notamment à permettre de nouvelles opérations des forces militaires en mettant l'accent sur le renseignement, les communications sécurisées et la cybersécurité. Les actions comprennent le développement de la prochaine génération de capacités de combat au sol et de solutions en matière d'intelligence artificielle, de réalité virtuelle et de cybertechnologies.