-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Centre d'Instruction de Base et d'Ecolage

Centre d'Instruction de Base et d'Ecolage (CIBE)

CIBE

Le Centre d'Instruction de Base et d'Ecolage (CIBE) est implanté à Stockem et à Marche-en-Famenne et est responsable de:

La formation de base de tous les candidats volontaires francophones (Stockem) et de la formation de tous les chauffeurs francophones de véhicules à roues de la Défense (Marche-en-Famenne).

La formation est adaptée aux missions actuelles et au nouveau matériel de la Défense.

L'école porte en haute estime les valeurs de communication, d'engagement, de formation et d'écolage. Les élèves y occupent une place centrale et sont donc encadrés de façon optimale durant leur formation. Notre unité met un point d'honneur à ce que personne ne soit laissé de côté durant sa formation.

La Formation Militaire de Base (FMB) se déroule en 2 parties:

Phase d'Initiation Militaire (PIM)

Le but de la phase d'initiation militaire (PIM) est de faire d'un civil un militaire.

Cela consisite à:

  • Donner les connaissances générales et les aptitudes techniques nécessaires à l'intégration dans le milieu militaire.
  • Développer les exigences physiques et caractérielles nécessaires à l'exercice d'une fonction de base.

Cet objectif est atteint par une période d'instruction de 8 semaines (Min 40 jours ouvrables) dans un système d'internat du dimanche 22 heures au vendredi 15 heures 30.  Cette période d'instruction se donne tant de manière théorique que pratique.  Elle comprend 89 heures de formation théorique mises en application par une formation pratique de 319 heures.  Une grande partie des cours pratiques sont donnés lors d'exercices continus (nuitées sous tente sur le terrain - ou bivouacs - compris) de 2 ou 3 jours  qui se déroulent dans un domaine militaire.

La Formation Professionnelle Spécialisée (FPS)

Après avoir suivi l'instruction de base au sein du CIBE, le candidat suivra la Formation Professionnelle Spécialisée (FPS) au sein de la Composante qu'il a choisie.

Durant cette partie de sa formation, le candidat apprendra les concepts et les compétences nécessaires à l'exercice de la fonction qu'il a choisie au sein d'une Composante.

Historique

C'est le 15 juillet 1875, à BEVERLO, que S.M. le Roi LEOPOLD II remit au colonel L. BAUDOUX, Chef de corps, le drapeau du 14 Régiment de Ligne.

Cet emblème participa à la campagne de 1914-1918. Il fut déposé au Musée Royal de l'Armée le 09 février 1926, le 14e Régiment de Ligne étant dissout par la réorganisation de l'armée décrétée par arrêté royal du 14 décembre 1926.

Quelques années plus tard, l'arrêté royal du 15 juin 1934 créa le 14e Régiment de Ligne en  vue de remplacer le 10e Régiment de Ligne dans l'ordre de bataille de l'armée : le 29 novembre 1934, au camp de BEVERLO, S.M. le Roi LEOPOLD III remit le drapeau au lieutenant-colonel  A. LAMBERT, Chef de corps.

Le 28 mai 1940, cet emblème fut remis à l'Etat-Major de la 11 DI, puis brûlé au GQG. Il fallut donc confectionner un nouveau drapeau, reconstitution de l'ancien, après la guerre.

Le 15 septembre 1951 fut créé le 14e Bataillon de Ligne qui reprit les traditions du 14e Régiment de Ligne, dont le drapeau lui fut attribué par arrêté royal n° 249bis du 08 novembre 1951 : le 24 janvier 1952, à LIEGE (Boulevard d'Avroy), le major J. PAGE, Chef de corps, reçut cet emblème des mains du lieutenant général de réserve A. LAMBERT.

Supprimé sur pied de paix le 01 juillet 1954, le 14e Bataillon de Ligne déposa son drapeau au Musée Royal de l'Armée le 25 juin 1954.

L'unité (1 Bn 14 Li) resta cependant prévue sur pied de guerre jusqu'au 01 décembre 1956 et disposa son drapeau lors du rappel qu'elle effectua à BOURG-LEOPOLD du 14 au 28 septembre 1955.

Créé sur pied de guerre le 01 juillet 1960, le 14e Bataillon de Ligne (14 Li) effectua deux rappels à BEVERLO avec son drapeau, du 13 au 27 juin 1961, et du 31 août au 20 septembre 1963.

articles récents

Travailleraladefense.be

Et si vous pouviez faire partie de l'équipe nationale ?

Troupes à pied également prêtes pour le 21 juillet + live streaming

Dans moins de 24 heures, Bruxelles accueillera de nombreuses personnes venant célébrer la fête nationale. Afin d’assurer que le traditionnel défilé militaire se déroule parfaitement, le quartier Major Housiau de Peutie est, en ce jeudi 20 juillet, le théâtre de son troisième jour de répétitions. Aujourd’hui, cet honneur revient aux troupes à pied.

Londres aux couleurs noir, jaune et rouge

Cette année, et comme le veut la tradition, était organisée la 83e édition de la cérémonie au cénotaphe de Londres. Le samedi 15 juillet, près de 300 militaires belges, anciens combattants et cadets défilaient sur la célèbre artère de Whitehall. Pour la Défense, ce défilé au cénotaphe est le plus important hormis celui de notre fête nationale.

Challenge Bertrand Borrey

Professeur et sportif d’élite, le Commandant Borrey nous quittait en 1992 au cours d’une mission en tant qu’observateur ECMM. Ce spécialiste de l’entraînement physique militaire était honoré le 28 avril dernier à l’occasion d’une grande cérémonie et d’un challenge très éprouvant. Les différentes épreuves étaient à l’image de sa passion pour les défis extrêmes, de son enthousiasme et de son engagement.

Drills virtuels pour une maîtrise réelle

Voici un an, les compagnies écolages de Bourg Léopold et de Marche-en-Famenne étaient dotées de nouveaux outils : des simulateurs de conduite de véhicules Astra, Dingo et Piranha, qui ont déjà permis à une centaine de candidats chauffeurs de se familiariser avec le véhicule avant d'entamer la partie pratique et d'être confrontés à une multitude de situations.

Pages