-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Zoom sur l’opération METT Maradi

Zoom sur l’opération METT Maradi

 

Le capitaine de vaisseau Carl Gillis, responsable de la division Opérations de la Défense présentait ce 8 octobre à Flawinne les différentes opérations en cours. Parmi celles-ci, METT Maradi, au Niger, mise en lumière par le lieutenant-colonel Thierry Landas, commandant du 2 Bataillon Commando.

L’opération METT (Mobile Education & Training Team) Maradi (du nom de la ville où le détachement est déployé) vise à la formation des militaires des Forces armées nigériennes.Après un déploiement par phases successives en août, un détachement de 41 militaires du 2 Bataillon Commando assure cette formation depuis le 2 septembre pour une durée de 14 semaines. La relève devrait être assurée par le 3 Bataillon de Parachutistes en fin d’année.

A terme, cela devrait permettre aux militaires nigériens d’augmenter leur autonomie, et d’assurer la formation de leurs troupes, notamment en termes de contrôle des frontières. Un must dans un pays où les frontières sont incertaines voire menacées (Mali, Libye, Nigéria) et où la population réfugiée ou déplacée s’élève à plus de 400 000 personnes. Djihadistes, trafic d’êtres humains et d’armes sont dès lors autant de menaces répertoriées dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Les différentes forces en présence se sont mises d’accord sur un programme de formation standardisé, prenant en compte la spécificité et la réalité nigériennes. Dans ce cadre global, le Special Operation Regiment (SOR) coordonne les projets belges de formations en concertation avec les troupes nigérianes et soutenus par différentes unités. Parallèlement, d’autres projets s’appuyant sur des ressources locales sont en train d’être mis sur pied : la création d’une trousse médicale afin d’augmenter le taux de survie des blessés ainsi que le développement d’un webbing de combat.

Des officiers et sous-officiers nigériens ont également passé leur brevet paracommando à Marche-les-Dames.

METT Maradi fait partie de l’Opération New Nero, qui a déjà permis la formation de 1200 Nigériens. La Défense a été vigilante à diminuer l’empreinte écologique de cette nouvelle opération : diminution du nombre de personnes ainsi que du matériel déployés, outsourcing quand cela était possible (transport sur place, eau, carburant …).

Le lieutenant-colonel Landas souligne la bonne collaboration avec les éléments des appuis logistique, médical et du génie.

On compte actuellement 1 315 militaires déployés en opération. Ils sont répartis dans une trentaine de missions dans environ 30 pays.

La plupart d’entre eux (970) sont déployés en Europe (Belgique, Lituanie, mer baltique entre autres) mais on en compte également bon nombre en Afghanistan ou encore au Mali.