-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Vacances divines pour enfants brûlés

Vacances divines pour enfants brûlés

 

Ces deux premières semaines de juillet, l'asbl Pinocchio organisait un camp de vacances pour les enfants gravement brûlés de notre pays. Comme chaque année, le personnel soignant du centre des grands brûlés de l'hôpital militaire participait activement à l'encadrement. Soins et jeux étaient au rendez-vous tous les matins aux thermes de Spa.

Les enfants brûlés dont les blessures sont cicatrisées et qui suivent un programme de soins adaptés, ont passé deux semaines divines à Spa. Une occasion d'échapper au quotidien et de rencontrer d'autres enfants dans la même situation. « Avoir une brûlure peut être extrêmement traumatisant. Beaucoup d'enfants perdent totalement confiance en eux », explique le général de brigade Pierre Neirinckx, commandant de la Composante Médicale. « Ici, l'objectif est de les aider à se réinsérer dans la société. Cela passe également par une réinsertion dans leur propre peau. »

« Le travail avec des enfants brûlés est moins évident et plus sensibilisant, mais je pense que, pour eux, c'est l'occasion de s'endurcir. Ils deviennent plus forts en étant avec d'autres enfants dans le même cas », avance Goedele, étudiante en kiné et bénévole pour Pinocchio. Les kinés viennent du centre des grands brûlés de Bruxelles, ce qui facilite l'organisation de cette cure thermale. Même si le centre spadois n'est pas spécialisé dans ce type de soins, le personnel et les visiteurs se mêlaient aisément aux enfants brûlés et à leurs accompagnateurs. Cela contribuait d'ailleurs au bien-être des enfants, en gommant légèrement la spécificité qui les rassemble.