-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

“Une incertitude en moins”

“Une incertitude en moins”

 

Un détachement du génie belge vient d'arriver à la vieille caserne de Lokandu, sur les bords du fleuve Congo.  Avec la Coopération Technique Belge (CTB), il analyse les possibilités pour entamer la phase de développement de FAMILO. Ce projet aide à offrir un toit aux familles de militaires en poste à Lokandu.

« Nous sommes ici à Lokandu pour une première observation afin de cartographier les travaux », raconte le major Thierry Walbrecq, responsable du projet FAMILO. « Nous évaluons donc l'approvisionnement en eau et les bâtiments à rénover. Nous voulons construire des blocs de logements pour les familles du 322e bataillon, une unité formée par les Belges. » Le projet FAMILO n'a pas encore de forme concrète, contrairement à son grand frère FAMIKI (FAmilles de MIlitaires à KIndu).

À Kindu, derrière la clôture de bambou des Belges, vivent environ 500 familles de militaires congolais du 321e bataillon. La construction de leur maison, du poulailler et de l'école s'est déroulée sous la supervision du génie belge. « Nous mettons la dernière main à la construction des sanitaires », explique le lieutenant Pieter Maertens. Ce dernier dirigeait le détachement de génie à Kindu durant les mois d'été. « Ensuite, nous procéderons à l'édification de 14 blocs de logement. »
Avec le concours de la CTB, il assiste les chefs de chantier dans l'exécution des travaux. Avec son équipe, il recherche également des solutions aux problèmes éventuels.

Mais FAMILO et FAMIKI signifient plus que l'octroi d'un toit aux familles. Grâce à ces deux projets, la Défense œuvre à plus de stabilité parmi les militaires congolais. « Par la construction de logements pour leur femme et leurs enfants, nous soulageons les militaires d'un poids », poursuit le lieutenant Maertens. « De plus, après leur mission à la frontière rwandaise, ils savent où revenir. »