-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Un nouveau hall d’entraînement ouvre à Bourg-Léopold

Un nouveau hall d’entraînement ouvre à Bourg-Léopold

 

Le Centre d’Instruction de Base et d’Écolage de Bourg-Léopold s’est enrichi d’un centre d’instruction. Le 27 mars dernier, le lieutenant général Jan Hennes, directeur général des Ressources humaines, inaugurait cet Instruction and Training Facility (ITF).

Pour les instructeurs militaires, c’est une certitude : les recrues ne maîtrisent pas les techniques de base telles que le tir lorsqu’elles suivent des cours par temps froid, sous la pluie ou sous un soleil brûlant. Parce que tout doit être répété plus souvent, de nombreuses pertes de temps sont à déplorer. Elles ne sont guère idéales en matière de rendement et d’enseignements tirés de la formation. Le matériel didactique souvent stocké dans un lieu différent, génère, de plus, encore du temps perdu…

« C’est du temps que nous n’avons plus », précisait l'adjudant-major Patrick Van Den Bremt. Il est l’un des « moteurs » de l’ITF avec son collègue l’adjudant Koen Mulders. « À l'ITF, nous pouvons revenir à l'essence de l'enseignement. Les recrues peuvent se concentrer pleinement sur les nouvelles techniques. Tous les équipements nécessaires et les instructeurs spécialisés sont réunis ici. » En termes d'efficacité, cela compte.

L'ITF est situé dans le bloc B33 du Centre d’Instruction de Base et d’Écolage CBOS Nord. Les cours sur le tir de combat, les explosifs, les premiers secours en situation de combat et le contrôle de la violence peuvent tous être passés en revue ici dans les meilleures conditions. Les recrues ne sont pas les seules à pouvoir bénéficier des installations. Les militaires qui partiront bientôt en opération peuvent également y suivre des formations. Le hall accueille même des personnes externes à la Défense comme des agents de police.

La formation ne s'arrête pas lorsque les élèves maîtrisent les techniques. L’étape suivante consiste à apprendre les procédures sur le terrain. Ils doivent donc encore faire face au stress lié au mauvais temps, à la fatigue et à une certaine pression. Mais ils y sont confrontés dès maintenant avec des connaissances techniques plus approfondies.