-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Tanguy, 20 ans et deux déploiements

Tanguy, 20 ans et deux déploiements

 

Au sein de l’escadre SNMG1 de l’OTAN, de jeunes sous-officiers sont à bord de la frégate F930 Léopold 1 avant même d’entamer leur formation spécialisée. Une volonté du commandement afin que les stagiaires découvrent in situ leur future fonction ainsi que les exigences attendues en mer.

Âgé de 20 ans, Tanguy est un second maître de la région de Wavre. À l’issue de sa formation, il sera technicien d’armes en charge de maintenir les senseurs du navire opérationnels.

« Je n’ai pas encore suivi ma formation spécialisée », explique le candidat sous-officier. « Cela signifie que je travaille toujours sur ordre et que je suis accompagné en permanence par un chef qui m’apprend et me montre ce qu’il faut faire. J’ai hâte de débuter ma formation dont le seul point négatif est de ne pas encore avoir d’idée de planning », déplore Tanguy.

« À bord de la frégate, il y a neuf senseurs dont le radar LW aérien et de surface ainsi que le SMART remplissant la même fonction mais plus précis. Ce dernier couvre, de plus, une distance plus importante. En croisant les données des deux systèmes, nous sommes capables de repérer des navires furtifs », explique le jeune marin. « Ma spécialité prendra également en charge la détection radiologique dans l’environnement du navire. Si un nuage radioactif s’approchait de nous ou de la flottille, nous le détecterions. »

À 20 ans, le jeune second-maître en est déjà à son second déploiement opérationnel : « J’ai pu participer à la mission FORACS à bord du Léopold 1 et actuellement à l’escadre SNMG1. Ce qui me plaît le plus dans mon métier c’est de naviguer et de relever certains défis. Comme lorsqu’il faut monter dans le mât et travailler sur les systèmes dans un espace exigu et sur un océan capricieux. »