-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Signature d’un accord-cadre entre l’ERM et la FN Herstal

Signature d’un accord-cadre entre l’ERM et la FN Herstal

 

Le 4 juin dernier, le général-major d’aviation Lutgardis Claes, Commandant de l’École Royale Militaire, accueillait Vincent Verleye, directeur de la FN Herstal, afin de signer un accord qui permettra une collaboration plus aisée entre les deux parties.

La coopération entre la fabrique d’armes, leader mondial de l’armement léger, et l’université militaire ne date pas d’hier. Au cours des six dernières années, le département Systèmes d’Armes et Balistique (ABAL) de l’ERM et la FN Herstal travaillaient ensemble sur deux projets du Plan Marshall 2.vert : le Smart POD (SPOD), POD intelligent qui contient une mitrailleuse ainsi que la M4, mitrailleuse appelée à remplacer la M3.

L’accord signé ce jour permettra de disposer d'un cadre juridique général pour mener des projets de manière directe avec la FN et non plus via la Région wallonne comme ce fut le cas pour le SPOD et la M4. Le processus en sera grandement facilité puisque, pour chaque nouveau projet, il suffira de créer une annexe à la convention-cadre afin d’apporter des précisions d’ordre budgétaire par exemple.

Les projets collaboratifs pourront ainsi être multipliés, la FN Herstal bénéficiant de l’expertise de l’ERM et cette dernière jouissant d’un appui en termes de personnel et de matériel de la part de la FN Herstal.

« L’innovation s’inscrit dans notre ADN. C’est pourquoi, il importe de pouvoir nous appuyer sur des laboratoires universitaires de pointe pour compléter les connaissances dont nous ne disposons pas en interne », s’enthousiasmait Vincent Verleye.

Sentiment partagé par le général-major d’aviation Lutgardis Claes. « En tant qu’université militaire, nous devons toujours être au top. Pour nos recherches, mais aussi pour soutenir l’économie belge, il était important d’officialiser notre collaboration avec l’industrie belge de pointe qu’est la FN Herstal », précisait-elle.

Travailler avec l’ERM permet également à la FN Herstal de percevoir le ressenti des utilisateurs ainsi que leur expérience de terrain avec ces différentes armes.

« Nous souhaitons également préparer la génération suivante, les produits et les technologies de demain » concluait le directeur de la FN Herstal. Un échange win-win qui a donc encore de belles années devant lui.