-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Remerciements sincères entre les officiels de l’armée gabonaise et ceux de la Défense

Remerciements sincères entre les officiels de l’armée gabonaise et ceux de la Défense

 

Ces 13 et 14 octobre, une Distinguished Visitors Delegation composée notamment du vice-CHOD et du chef de la Composante Terre s’est rendue sur le théâtre de l’exercice Tropical Storm afin de remercier officiellement le Gabon pour son accueil et la qualité de sa collaboration.

Lors d’une rencontre entre les autorités impliquées dans Tropical Storm, le vice-CHOD, le vice-amiral Hofman, s’est adressé aux officiels présents et a remercié le Gabon mais aussi la France et les États-Unis pour l’aide précieuse que ces nations ont apportée afin de permettre le bon déroulement de l’exercice. Le vice-amiral a également souligné l’importance pour le personnel de « s’entraîner dans un environnement différent, défiant et spécifique. »

Le général-major Thys, chef de la Composante Terre a souligné la qualité de l’entraînement que l’on peut retirer de cet environnement et déclaré son souhait de renouveler l’expérience.

Le commandant de la Brigade Légère, le colonel Descheemaeker, a rendu hommage aux militaires gabonais pour leur accueil, leur engagement et leur professionnalisme sur le terrain. Il a également souligné l’existence de valeurs militaires communes entre ses hommes et les soldats gabonais.

Notre hôte, le chef d’état-major des armées du Gabon a déclaré son pays honoré d’avoir accueilli les troupes belges. Il remarque que si les Français continuent de s’entraîner sur le territoire gabonais et qu’à présent les Belges en font de-même c’est que le terrain et les conditions générales sont propices dans son pays.

Il reconnaît aussi que le nom de l’exercice, Tropical Storm, a été parfaitement choisi car la météo est pour une partie responsable du manquement d’un des objectifs initialement fixé par les états-majors belge et gabonais.

Les objectifs fixés pour cet exercice de grande envergure ont été rencontrés bien que certains ont dû être diminués : la requalification des parachutistes gabonais n’a pas atteint la quantité initialement prévue pour des raisons météorologiques et techniques. Pourtant dès que tous les indicateurs ont été au vert et jusqu’aux derniers moments de l’exercice nos pilotes de C130 ont permis aux militaires gabonais de se requalifier.

Le second objectif dont l’ambition a dû être revue est le largage de denrées alimentaires au profit des populations de la région de Lambaréné, l’une des zones de travail de Tropical Storm. La Défense soucieuse de son image et informée des besoins de la population locale de Lambaréné devait procédé au largage de 32 tonnes de riz acheté et largué par ses soins. Cette approche pragmatique aurait permis à la fois de faire un geste vers la population locale et d’entrainer le personnel de la Défense à la technique dite LAGES, ou Low Altitude Gravity Extraction System. La petite saison des pluies en cours au Gabon a empêché l’action obligeant la Défense à modifier ses objectifs. Ainsi, un acheminement classique de la moitié du riz aura eu lieu par C130 sur l’aéroport de Lambaréné tandis que le reste du stock aura été remis à la Croix-Rouge gabonaise.

Le chef d’état-major des armées gabonaises a conclu lors de ses remerciements que si la coopération opérationnelle est croissante, elle ne doit pas laisser derrière la coopération structurelle entre les Défenses belge et gabonaise, lançant un appel à davantage de formations d’officiers de son état-major au sein de nos structures.