-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Protection rapprochée au Mali

Protection rapprochée au Mali

 

Depuis cinq semaines, la Police militaire est active dans le camp militaire de Bourg-Léopold afin de former neuf (six effectifs plus trois réserves) de leurs membres à la protection rapprochée des VIP. L'objectif étant d'envoyer cette équipe au Mali afin d'assurer la protection du prochain mission commander de la mission européenne EUTM.

La Police militaire effectue de multiples tâches : le contrôle routier des véhicules militaires, le contrôle de la tenue, le respect de la discipline et la sécurité du transport de documents classifiés, de munitions ou de fonds.

« La formation de base dure douze semaines », explique Dan, formateur au sein du Military Police Group. « Ensuite, les militaires suivent des formations complémentaires dont l'escorte des véhicules par exemple. Nous sommes ici dans le cadre de la formation Close Protection Team. La Police militaire n'est pas systématiquement formée dans ce domaine car nous n'en dispensions les cours qu'en fonction des missions prévues. »

Dimi est l'un des militaires qui partira assurer la sécurité du colonel Peter Devogelaere. Ce dernier remplacera le général de brigade Eric Harvent. « Il s'agit de ma septième mission mais de la première au Mali », explique-t-il. « Elle sera très différente de ce que j'ai vécu au sein de mon ancienne unité. Nous travaillerons en petites équipes alors que j'évoluais auparavant avec mon peloton. » D'ici le mois de décembre, Dimi et les autres poursuivront l'entraînement pour se perfectionner.

Le colonel Peter Devogelaere a tenu à assister à cet exercice et à participer au scénario du test final. « La première impression qu'il nous a laissée était très positive et nous connaissons sa bonne réputation » confie Dimi. « Je pense que cela se passera bien ».