-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Personnel volant submergé

Personnel volant submergé

 

Le personnel navigant de la Défense et des forces spéciales suit régulièrement des cours de survie au Combat Survival Centre. Les cours de survie en mer étaient au programme de ces 10 et 11 avril.

Notre planète est constituée de 70% d'eau. Pour ceux qui survolent souvent les mers, il n'est donc pas superflu d’être préparé à un atterrissage d'urgence. Quiconque éprouvant des difficultés en territoire inconnu a effectivement peu de marges d'erreur. Raison pour laquelle, le Combat Survival Centre (CSC) dispense la formation SERE ou Survival, Evasion, Resistance and Escape of Extraction.

« L’entraînement SERE demeure pertinent tout au long de la carrière militaire », déclarait le lieutenant Lorenzo Mortier de la CSC. « Chaque élève commence par un cours de base de survie. Ensuite, il suit une série de séances d'entraînement relatives aux appareils sur lesquels il vole. Les pilotes de F-16 ont déjà suivi ces entraînements lors de leur formation sur Alpha Jet. Ils apprennent, à présent, à manipuler l'équipement de sauvetage prévu à bord d'un F-16.

Après une introduction théorique générale à l'École Royale Militaire, les activités avaient lieu dans une piscine. Sur place, la distinction est faite entre les pilotes de F-16 qui volent seuls et les équipages d'appareils comprenant plusieurs personnes à bord.

Le jour suivant, les élèves passaient à la pratique en mer du Nord. La contribution du patrouilleur Pollux, d'un avion C-130 et d'un hélicoptère NH90 permettait la bonne gestion de l’exercice. L'entraînement se poursuivra très prochainement avec un parachute ascensionnel. Les pilotes apprendront alors à atterrir sur l’eau en toute sécurité avec un parachute.