-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Nouveau commandement de la flotte de lutte contre les mines de l’OTAN

Nouveau commandement de la flotte de lutte contre les mines de l’OTAN

 

Le 14 janvier dernier, deux des quatre flottes de l'OTAN accueillaient un nouveau commandant dans la capitale danoise de Copenhague. Lors de la cérémonie militaire, le capitaine de frégate Peter Ramboer remettait le commandement du Standing NATO Mine Countermeasures Group One (SNMCMG 1) au capitaine de frégate Peter Krogh de la marine danoise.

L'amiral de flottille américain Edward Cashman recevait, quant à lui, le commandement du Standing NATO Maritime Group One (SNMG1). Il dirigera cette grande flotte de surface à bord du nouveau navire amiral du SNMG1, le USS DDG 107 Gravely, destroyer de la classe US Arleigh Burcke.

Au cours de ses commandements sur le A856 Mercuur néerlandais et sur le navire de soutien logistique et de commandement belge A960 Godetia, Peter Ramboer aura dirigé du 15 janvier 2018 au 14 janvier 2019 plus de 500 membres d'équipage embarqués sur 13 navires de 11 pays membres de l'OTAN.

En 2018, le SNMCMG1 exerçait ses activités pendant plus de 10 mois dans une zone couvrant la côte ouest de la France, la Manche, le Royaume-Uni, la côte ouest de la Norvège et au-delà du cercle polaire arctique, la mer Baltique et la mer du Nord. Il participait à tous les exercices militaires majeurs tels qu'Open Spirit, Dynamic Move, Sandy Coast et Trident Juncture.

La flotte aura fait exploser 42 mines marines, remorqué cinq engins en lieu sûr et identifié 47 autres mines qui n'ont pas été détruites sur place. Ceci en raison du trafic maritime ou de la migration des populations de poissons.

L'escadre aura amarré dans plus de 30 ports européens en 2018. Elle aura contribué à informer la population de l'importance du monde maritime et de sa sécurité afin de garantir sa prospérité. Les navires furent ouverts au public et aux autorités locales. Les citoyens méritants furent invités à des moments de réseautage.

Il est, en effet, important que les commandants de navires, les autorités portuaires et les autres autorités militaires régionales découvrent l'importance de la flotte de l'OTAN dans le contexte géopolitique actuel. Alors que les États baltes sont davantage préoccupés par la nécessité d'une logistique rapide venant de l'Ouest en cas de conflit avec la Russie, les pays scandinaves sont déjà satisfaits des nouvelles possibilités offertes dans le Grand Nord.

En raison du réchauffement climatique, les voies septentrionales sont plus navigables. Il en résulte de nouvelles opportunités pour les ports locaux et leurs projets d'expansion, compte tenu des relations privilégiées qu'ils entretiennent avec leur voisin russe.

La Ligue Maritime belge décernait son premier « Prix Maritime » au capitaine de frégate Peter Ramboer en témoignage de sa reconnaissance. Ce prix récompensait son engagement naval au cours de l'année écoulée en tant que commandant de l'escadre de l'OTAN SNMCMG1.