-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

MOST teste les équipages de la Task Force 2

MOST teste les équipages de la Task Force 2

 

Les équipages des deux task groups, qui participent à l'exercice Sandy Coast 2018, sont saturés après plus d'une semaine.Les équipes MOST (Mine countermeasures vessels Operational Sea Training), accompagnées de membres du DCC (Damage Control Center) du Centre de Compétence de la Marine, sont montées à bord du chasseur de mines M917 Crocus pour un exercice asymétrique de lutte contre la piraterie.

Après le transfert de la base navale vers la zone d'opération, le Zr.M.s M863 Vlaardingen de la Marine néerlandaise a été surpris par une attaque de nature terroriste. Le P901 Castor, navire marchand pour l'occasion, a lancé un appel d'urgence à six miles du M863 Vlaardingen. Apparemment, ils étaient tous deux poursuivis par un RIB (Rigid Inflatable Boat) transportant des pirates. 

Ces derniers ont maîtrisé l'équipage du navire marchand. Deux de leurs membres ont pu s'échapper en sautant par-dessus bord. Dès l'attaque terminée, les pirates se sont dirigés vers le chasseur de mines M863 Vlaardingen. 

Le commandant, qui avait vu le problème survenir, décida d'appeler aux « postes de combat », le niveau de préparation le plus élevé. Chacun était donc à son poste et les équipes sur le pont extérieur se voyaient armées et équipées de gilets pare-éclats et de casques, prêtes à affronter l'attaque. 

Manœuvre réussie de justesse mais les pirates ont néanmoins eu le temps de tirer un missile antichar en direction du M863 Vlaardingen. Un incendie s'est ensuite déclaré dans la cabine du commandant ainsi que dans la zone technique des turbines à gaz. 

En fait, il s'agissait d'un exercice très réaliste, de sorte que tous les systèmes et toutes les procédures puissent être testés. 

Outre l'entraînement de l'équipage, il était également important que l'état-major de la Task Force 2 puisse prendre les mesures nécessaires pour le reste de la flotte. L'état-major, temporairement cantonné dans des baraquements du camp de Lombardsijde, pouvait engager un UAV (Unmanned Aerial Vehicle) si nécessaire pour voir ce qui se passait en direct grâce au live stream. Des procédures pouvant certainement être utiles à l'avenir ainsi que dans le concept de la nouvelle plateforme de lutte contre les mines. 

Après les divers exercices, les équipages recevaient un débriefing relatif aux bonnes et moins bonnes actions néanmoins nouvelles pour eux. Dès que les seariders (inspecteurs) avaient quitté le navire pour retourner au port avec le M917Crocus, le chasseur de mines M863 Vlaardingen poursuivait sa nouvelle mission dans le cadre de l'exercice binational de chasse aux mines Sandy Coast.