-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Militaire d’un jour

Militaire d’un jour

 

Le jeudi 18 octobre 2018, l'organisation de jeunesse Youth for Change and Action (YOUCA) a tenu sa journée d'action pour la treizième fois. Trente-et-un élèves de l'enseignement secondaire ont travaillé une journée comme soldat.

YOUCA veut motiver les jeunes à œuvrer ensemble pour une société juste et durable. Elle le fait, entre autres, en organisant une journée d'action annuelle (Action Day). Plus de 15 000 jeunes vont travailler une journée dans une entreprise, une organisation ou un gouvernement. Les salaires qu'ils gagnent ce jour-là vont à des projets de jeunes en Belgique et dans le Sud.

Parmi ces 31 jeunes, deux d’entre eux ont choisi la Défense pour la YOUCA Action Day. Jeroen Desimpel et Zara Lioen sont tous deux étudiants en dernière année du Prizma Campus College d'Izegem.

Zara a travaillé une journée en tant qu’instructeur de tactique au Centre de Formation de Base de la Défense à Leopoldsburg. Pendant un jour, elle a suivi un peloton de nouvelles recrues durant leur formation. Leur commandant de peloton lui a donné des explications sur son travail et lui a appris, entre autres, à estimer les distances et à progresser sur différents types de terrain. Elle a un intérêt pour la Défense, son père étant lui-même un militaire.

Jeroen est dans la même classe que Zara et s'intéresse à la défense depuis des années. Il a participé à une journée portes ouvertes à l'École Royale Militaire et envisage clairement une carrière à la Défense. Son choix d’employeur lors de la journée d’action s’est donc fait rapidement. En tant que professeur de techniques de tir, il a entraîné les candidats militaires avec un autre peloton sur le simulateur de tir. Là, il a pu également tirer pour la première fois avec l’une des armes de simulation. « Une expérience impressionnante, dit-il. « J'ai une carabine à air comprimé à la maison, mais c'est quelque chose de complètement différent. »

Jeroen se révèle avoir un talent naturel. « Ce garçon peut bien tirer », dit un des instructeurs à son collègue. « Il n'avait jamais tenu une arme avant et tire désormais de manière groupée. Et cela sans leçon auparavant… »

Reste à savoir si l'un des 31 jeunes postulera un jour à la Défense… Toujours est-il qu’ils ont pu se mettre dans la peau d'un soldat pendant une journée. Une belle première étape.