-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Mer du Nord : Exercice à grande échelle de lutte contre les mines

Mer du Nord : Exercice à grande échelle de lutte contre les mines

 

Du 10 au 28 septembre, l’exercice international de lutte contre les mines Sandy Coast 2018 se déroulera le long de la côte belge. L'exercice auquel participent différentes unités de l'OTAN sera dirigé par l'Amirauté du Bénélux (ABNL), l’état-major chapeautant les Marines belge et néerlandaise.

Plusieurs objectifs sont poursuivis au travers de cet exercice : le renforcement de la coopération internationale, l’augmentation de la capacité de déploiement des unités et l’entraînement à la mise en œuvre des navires par l’état-major. Mais l'objectif principal est de maintenir et, dans la mesure du possible, d'améliorer la disponibilité opérationnelle, afin que les unités puissent réagir rapidement et de manière adéquate à la menace réelle d'un engin explosif sous-marin.

Participants 

Au total, 11 navires de lutte contre les mines sont impliqués dans Sandy Coast et 500 militaires participent à l'exercice. Les unités belges mobilisées sont le navire de soutien A960 Godetia, les chasseurs de mines M916 Bellis, M917 Crocus et M923 Narcis complétés par trois équipes VSW (very shallow water) avec leurs drones sous-marins Remus. Ces équipes VSW sont spécialisées dans la détection d’engins sous-marins en eaux peu profondes.

Conditions difficiles

Les conditions sous-marines dans la zone d’exercice sont difficiles. La visibilité sous l'eau est très limitée et le courant est souvent fort. L'avantage de telles conditions est que la flexibilité et la coopération entre les unités participantes sont stimulées.

Flotte de lutte contre les mines de l'OTAN

Durant Sandy Coast, les unités opèrent en deux groupes (Taskgroups). L'un de ces groupes se compose d'unités belges et néerlandaises sous le commandement du Commandant (NL) Jan Wijchers . L’autre groupe est constitué d’une flotte OTAN de lutte contre les mines le « Standing NATO Mine Counter Measures Group 1 » (SNMCMG1) placée sous le commandement du Capitaine de Frégate belge Peter Ramboer.

Le SNMCMG1 est une flotte multinationale permanente composée de chasseurs de mines et de dragueurs de mines qui peuvent être immédiatement déployés. Le navire de soutien logistique et de commandement A960 Godetia est le navire amiral de cette flotte de l'OTAN.

Phases d’exercices

Sandy Coast se divise en quatre phases. Après une première phase de préparation, une phase d’entrainement comprenant le Combat Enhancement Training (CET) et le Force Integration Training (FIT) consistera en des exercices permettant aux unités de travailler ensemble de manière transparente.

Dès que les unités seront intégrées, la phase tactique opérationnelle pourra commencer. À ce stade, les unités ne savent pas à l’avance comment se déroulera le scénario de l’exercice. Les compétences exercées précédemment seront alors mobilisées pour mener à bien la mission. Au cours de la dernière phase, les mines d’entraînement utilisées sont retirées des eaux.

Stabilité, prospérité et sécurité

ABNL et ses partenaires de l’OTAN s’associent pour le maintien de la prospérité et de la stabilité dans la région de la Mer du Nord. Les opérations de lutte contre les mines contribuent directement à la sécurité de la navigation et à la protection des routes maritimes.