-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Marche de l’Yser

Marche de l’Yser

 

Cette marche annuelle internationale de la Défense bat son plein pour la 46e fois. Mieux connu sous le nom des Quatre jours de l’Yser, cet événement en était à sa troisième journée le jeudi 23 août dernier.

Pour cette troisième étape, l’itinéraire faisait une boucle de 33 kilomètres avec un départ de Poperinge, une traversée du Westhoek et un parcours le long de la frontière française. Cette marche permet aux civils et aux militaires de partager une prestation sportive commune. Il est toutefois possible d’effectuer des itinéraires alternatifs de 8, 17 et 24 kilomètres. Les parcours offrent aussi de nombreuses possibilités aux personnes à mobilité réduite, permettant ainsi d’enrichir encore partages et rencontres.

Dès huit heures trente, après un départ donné par le bourgmestre Christof Dejaegher, les premiers randonneurs entamaient leur étape. Parmi les paysages champêtres, c’est un champ de bataille du premier conflit mondial qui est foulé pour l’occasion. Une commémoration était organisée à ce titre dans le cimetière militaire de Lijssenthoek. Les randonneurs civils ainsi que les militaires belges, notamment ceux du 4e Bataillon Génie et du Bataillon d’Artillerie de Brasschaat, côtoyaient plusieurs détachements de marcheurs militaires étrangers.

En ce début de troisième journée, le nombre de participants avoisinait les 9 400 personnes. Cette édition pouvait déjà être qualifiée de grand succès au vu de ce comptage temporaire.

Pour encadrer et organiser cette manifestation, 200 militaires du Bataillon d’Artillerie de Lombardsijde soutenus par des éléments d’unités MP, logistiques et médicales sont mobilisés. La Défense n’est pas la seule responsable d’une telle organisation. Elle est le fruit d’une collaboration avec les autorités des villes de Coxyde, Dixmude, Nieuport, Poperinge et Ypres. Last but not least : le War Heritage Institute participait également à la reconstitution historique du Boyau de la mort durant la deuxième journée de cette marche.