-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Les jeunes découvrent une mer agitée

Les jeunes découvrent une mer agitée

 

Le 16 janvier dernier, 24 jeunes inscrits pour découvrir un métier de la Marine ainsi qu'un groupe de psychologues du service d’orientation et accueil de la Défense (SOA) embarquaient à bord du chasseur de mines M923 Narcis. La journée était consacrée à une initiation en mer.

Après le mot de bienvenue et le briefing de sécurité donnés par le lieutenant de vaisseau Nicolas Doyen, commandant en second du navire, le bâtiment était prêt à larguer les amarres. Après le passage dans une étroite zone de navigation, les candidats étaient rapidement confrontés à une mer déchaînée.

Prenant ainsi littéralement goût à la mer, les jeunes se sont rapidement rendus compte que la vie à bord est bien différente : mouvement du navire d’un bord à l’autre et température extérieure de 7 degrés. L’équipage constitué de vrais loups de mer n'était fort heureusement pas sujet au mal de mer.

Tout fut ensuite mis en œuvre pour effectuer un exercice « homme à la mer ». Avec des vagues de deux à trois mètres, les autres exercices durent être annulés. Les jeunes trouvaient la mer déchaînée et grandiose ! Pour l'équipage, la chose était routinière.

Après le repas, ils assistaient à une présentation du système de détection et de destruction des mines « Seafox », petit sous-marin filoguidé. Outre ces activités, les participants vivaient également une simulation d’exercice incendie. Un exposé traitant du nouveau concept « Matelot de la Marine » leur était ensuite présenté.

Ce concept regroupe cinq métiers différents dans un « cluster de recrutement » reprenant diverses spécialités : service nautique, transmission, détecteur, service technique et ravitaillement. Les plongeurs et les cuisiniers sont, quant à eux, encore recrutés directement par la Défense. Le choix entre les cinq secteurs précités se fera à l'issue d'une période d’orientation avec suivi et guidance à bord du navire. Celle-ci se déroulera après les formations militaires et nautiques de base.

La nouvelle approche permettra au candidat d’être plus rapidement intégré et de s'essayer aux différents métiers avant de faire son choix de carrière. Cette immersion permet de découvrir les aspects de la vie à bord et de développer d'emblée certaines compétences « sur le terrain ».