-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Les forces spéciales testent le FRISC en Norvège

Les forces spéciales testent le FRISC en Norvège

 

Le Special Forces Group belge a pris part à l’exercice Cold Response à Ramsund, en Norvège. C’est là qu’il a testé les nouveaux canots pneumatiques : Fast Raiding Interception & Special Forces Craft (FRISC). Du 10 au 19 mars, nos militaires vont évaluer les réactions de ces embarcations dans un froid extrême.

Ces embarcations FRISC mesurent 12 mètres et sont équipées de deux moteurs de 370 chevaux chacun. Ceux-ci garantissent une vitesse maximale de 80 km/h. Ces nouveaux moyens disposent également d’un grand réservoir leur octroyant un rayon d’action de presque 450 km. Ils peuvent donc être largement déployés.

Les Special Forces utiliseront leur nouvelle acquisition pour les infiltrations tactiques principalement. Ils pourront ainsi acheminer les plongeurs en environnement hostile ou sur des navires détournés. Ce genre d’opération se déroule dans le plus grand secret. Si l’équipage devait entrer en contact avec la partie adverse, il devra alors réagir. Voilà pourquoi deux mitrailleuses MAG font partie de l’équipement de bord. Le SFG s’entraîne pour cela au tir en milieu aquatique.

Les exercices comme ceux organisés en Norvège s’avèrent très utiles pour tester les FRISC dans toutes les situations. Avec une température proche de zéro, les conditions d’utilisation diffèrent totalement de celles en eaux tropicales. L’exercice Cold Response veille donc à ce que les équipes ne soient jamais appréhendées par surprise.