-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Les F-16 belges restent les chiens de garde de l’espace aérien balte

Les F-16 belges restent les chiens de garde de l’espace aérien balte

 

Depuis 2004, la Défense met son personnel et ses moyens à disposition de l'OTAN dans le cadre de l'opération Baltic Air Policing (BAP). Quatre F-16 belges sont disponibles 24 heures sur 24 à la base aérienne lituanienne de Šiauliai pour effectuer des interventions. « Nos appareils sont intervenus vingt fois depuis septembre 2019 », précise le colonel Van Thienen, commandant du détachement.

Étant donné que les États baltes de l'Estonie, de la Lettonie et de la Lituanie n'ont pas leurs propres capacités du combat aérien, la Belgique est, entre autres, engagée dans la surveillance de leurs espaces. « Notre pays s'est investi dans cette mission en 2004. Il est devenu depuis un partenaire fiable dans cette zone », affirme le colonel.

La proximité de l'enclave russe de Kaliningrad explique la fréquence des Alpha scrambles ou alertes réelles. « Si un appareil ne s'identifie pas, ne peut pas soumettre de plan de vol ou rompt le contact radio, nos pilotes décolleront. »

Si vous souhaitez atteindre Kaliningrad depuis la Russie sans visa, la chose n'est possible que par voies maritimes ou aériennes. Le trafic aérien constitue le plus gros boulot sur ces « routes ».

« Nous effectuons également et quotidiennement plusieurs vols d’entraînement ou Tango scrambles. Notre job consiste aussi à patrouiller dans l'espace aérien et pas à intervenir seulement lorsque nécessaire », ajoute Van Thienen.

Le détachement actuel restera affecté à cette mission BAP jusqu'à début mai.