-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Les composantes de la Défense en renfort aux centres de soins

Les composantes de la Défense en renfort aux centres de soins

 

Depuis le début de la crise sanitaire qui paralyse la Belgique, la Défense tente d’appuyer la population de différentes manières possibles. Dans les centres de soins à travers le pays, le personnel militaire continue de se rendre disponible afin d’apporter son aide.

C’est dans la Résidence Les Bastions, un centre de soins à Bouillon, que des militaires du 3 Élément Médical d’Intervention et le premier sergent-major Aurélie (photo) du Centre de Compétence de la Composante Médicale (CC MED), prêtent main forte depuis mercredi dernier.

Ce type d’établissement compte parmi les plus touchés par la crise. Un lieu de travail particulier qui demande à l’unité de prendre des mesures de précaution nécessaires. « Nous avons commencé à Bouillon mercredi matin. Une reconnaissance a été effectuée vendredi dernier. Ils avaient besoin de renfort car ils ont pas mal de cas infectés au sein du personnel et des résidents : presque trois-quarts du personnel est positif et 43 résidents sur les 51 au total », raconte Aurélie. « Après la prise de contact, nous voyons comment nous organiser au niveau des horaires, des installations, s’il y a des possibilités de se doucher. Nous axons vraiment sur l’aspect protection et sécurité. »

Ces deux axes se reflètent dans le quotidien de nos ambulanciers. « À notre arrivée, nous changeons de tenue et nous nous apprêtons avec le matériel de sécurité : la charlotte, le masque FFP2, une salopette qui nous recouvre complètement, les couvre-chaussures et les gants. Ensuite, nous prenons contact avec l’équipe de nuit et effectuons la remise-reprise au niveau des patients. Nous accompagnons quasiment tout le temps une aide-soignante, afin de lui faire gagner du temps dans les soins des résidents. En fin de journée, nous enlevons toutes les tenues de protections et tout part à la poubelle. Nous enlevons ensuite la tenue d’infirmier reçue en prêt et, dans la foulée, prenons une douche », explique-t-elle.

Dans ce contexte de crise sanitaire mondial, certains aspects de leur travail ne sont pas évidents. Une ambiance particulière peut régner dans les centres. « Du côté des résidents, c’est un petit peu confus parce qu’il y en a qui ne se rendent pas toujours bien compte. Ils ne comprennent pas ce que le coronavirus représente. Ils ont eu 15 décès dans le centre, donc ce qui les chagrine c’est de voir toutes les portes fermées et les chambres vides. Ça leur fait un gros coup au moral », conclut le premier sergent-major.

Le travail d’aide que fournissent Aurélie et ses collègues s’inscrit dans un contexte plus large de soutien apporté par la Composante Médicale au SPF Santé publique dans la lutte contre le coronavirus. Depuis le début de la crise, cette composante a déjà mis à disposition du personnel médical dans des centres de soins à Jette, Flobecq, Ixelles, Lustin, Alost, Libramont, Les Bon Villers, Mons, Herstal, Liège, Frameries, Bouillon, Tirlemont et Heverlee. Ces efforts sont fournis par le 3 Élément Médical d’Intervention, le 2 Elément Médical d’Intervention et le 14 Bataillon Médical.

Les autres composantes de la Défense apportent également, de manière active, leur aide aux centres de soins. Le 2 Wing Tactique de la Composante Air a mis en place deux cuisiniers, trois aide-cuisiniers et un infra-polyvalent à disposition de trois maisons de repos de la région de Mons. Pour la Composante Terre, des cuisiniers du 4 Bataillon Génie et du Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold - 13 de Ligne sont déployés à Herstal et à Liège. Toujours dans la mesure du possible, d’autres renforts peuvent encore s’ajouter dans les jours à venir.

Cet effort national s’inscrit dans le cadre de notre mission d’aide à la Nation. Tout en mettant en application les procédures édictées par le SPF Santé publique, la Défense continue de soutenir la population belge en lui apportant son aide même en temps de crise.

#COVID19BELDEF