-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Les cadets de la Marine prennent le large

Les cadets de la Marine prennent le large

 

Un peloton de quinze cadets de la Marine se tient prêt sur le quai de Zeebrugge ce 18 août. Les jeunes naviguent durant une journée avec le patrouilleur Pollux pour tester la vie militaire marine.

Les cadets de la Marine montaient à bord du Pollux via sa passerelle en fer tôt ce matin, saluant l’équipage sur le pont arrière d’une poigne de fer. « Nous organisons un grand camp à Zeebruges chaque été pour nos 250 membres », raconte le président du Corps Royal des cadets de la Marine Charles Debouvry. « Afin de renforcer le lien entre notre association et la Défense, l’occasion est donnée aux jeunes de faire connaissance avec un navire militaire. Et cette année c’est avec le tout nouveau patrouilleur. »

Après un bref mot d’accueil et un briefing de sécurité à bord, le navire prend le large. Les jeunes sont entre autres témoins d’un exercice incendie et d’un entrainement avec bateau semi-rigide à moteur lors du tour du navire. « Nos activités durant l’année se déroulent surtout en eaux intérieures », explique Coli Salemi, une jeune femme de 17 ans. « C’est une des premières fois que nous sommes confrontés avec de si grosses vagues, avec le vent et l’air marins. Et ce silencieux air marin ne fait pas de bien à tout le monde. Quelques-uns ont le mal de mer et sont très fatigués. »

Cela fait partie intégrante de l’expérience marine, d’après le président Charles Debouvry. « La vie à bord d’un navire est plus que larguer les amarres et tenir la barre », dit-il. « Le mal de mer par mauvais temps ou le sentiment d’oppression dû aux espace confinés sont des choses que les jeunes doivent découvrir. » Mais mal de mer ou non, Coli Salemi a déjà fait son choix. « Je passerai les examens d’entrée à l’École Royale Militaire l’année prochaine, pour un job dans la Composante Marine. »

Depuis 1922, l’asbl Corps Royal des cadets de la Marine initie des jeunes de 12 à 18 ans à la vie en mer. « Notre but est bien entendu de rendre la jeunesse enthousiaste à l’idée de pratiquer un emploi dans la Marine militaire, marchande ou de pêche belge », conclut le président. « Ils sont spectateurs aujourd’hui mais, d’ici quelques années, certains d’entre eux seront des marins confirmés. Mais nous voulons avant tout que les jeunes passent un moment agréable et enrichissant. »