-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Le Special Operations Regiment s’entraîne à Otterburn

Le Special Operations Regiment s’entraîne à Otterburn

 

Les champs de tir d'Otterburn, près de la frontière écossaise, sont les plus vastes du Royaume-Uni. Pour les unités de la Composante Terre, la visite de ce camp est devenue une étape classique du calendrier d'entraînement.

Depuis le 4 novembre dernier, des actions belges sont menées sur les immenses terrains d'entraînement. L’organisation générale incombe cette année au 2 Bataillon de Commandos. Mais ses membres ne sont pas les seuls à utiliser les possibilités du camp puisque quelque 500 militaires prennent part à l’exercice.

Outre les commandements, le Bataillon d'Artillerie, la 14e compagnie de génie ainsi qu’un détachement de l’état-major du Special Operations Regiment se sont rendus à Otterburn. Les hélicoptères A109 et NH90 assurent le transport de troupes et les évacuations médicales. L'ensemble bénéficie d'appuis médicaux, logistiques et informatiques fournis par différentes unités spécialisées.

Cette période de commémoration reflète également l’histoire de nos para-commandos. Pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, une délégation rendait une visite officielle à Achnacarry, village situé à deux cents kilomètres au nord d'Édimbourg. Les premiers volontaires de guerre belges y recevaient leur formation commando en 1942. Le 11 novembre à 11 heures, le camp fut plongé dans le silence pour commémorer la fin de la Première Guerre mondiale.

Les militaires clôturaient ainsi leur première semaine d’entraînement. Les exercices deviendront progressivement plus complexes jusqu'au 14 novembre.