-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Le Pollux accomplit son devoir

Le Pollux accomplit son devoir

 

Le Pollux, l'un des deux nouveaux patrouilleurs de la Défense, a fait une sortie en mer des plus utiles en cette mi-novembre. L'équipage a accueilli des membres de l'organisme belgo-néerlandais de certification des opérations maritimes mais également des partenaires clés dans le cadre de la surveillance et du contrôle des navires de pêche.

À peine sorti du port de Zeebruges, le commandant reçoit un appel du Carrefour d'Information Maritime (CIM) qui l'envoie vers le premier navire de pêche à contrôler. « Nous patrouillons en mer et, suivant notre position, le CIM nous transmet les coordonnées d'un navire qu'il a dans le collimateur », explique le commandant du Pollux.

Tout le monde est en alerte. Le bateau à moteur est préparé pour la mise à l'eau imminente. Une équipe d'inspecteurs militaires, d'agents de la douane et de la police revêtent leurs combinaisons étanches et se préparent à embarquer. « Je vais essayer de ne pas tomber à l'eau », plaisante une collaboratrice de la douane. Même si la mer n'est pas trop agitée, la manœuvre n'est pas aisée, le tout se passant durant la navigation. Il faut ensuite aborder le navire de pêche, pas nécessairement enclin à subir un contrôle approfondi.

L'opération est un bel exemple de coopération entre les différents services. Le travail conjoint sur le terrain, du CIM au Pollux, permet de constater diverses infractions. Qu'il s'agisse de problématiques commerciales, environnementales ou d'une mission, le Pollux est un outil primordial pour contribuer à faire respecter la loi et la sécurité en mer.

Pendant ce temps, le MOST, l'organisme belgo-néerlandais en charge de l'entraînement et de la certification des navires opérationnels, terminait une période de tests sur le navire et son équipage. « La sécurité avant tout », rappelle le lieutenant de vaisseau de première classe Peter Beauprez, chef d'équipe MOST. « Nous remarquons que le navire et son équipage se débrouillent très bien dans les différentes situations, même avec autant de personnes supplémentaires à bord. »

L'opération s'est terminée de manière très positive pour toutes les parties prenantes, sans doute au grand dam des contrevenants. La coopération interdépartementale a donc de l'avenir.