-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Le Louise-Marie participe à Sea Guardian

Le Louise-Marie participe à Sea Guardian

 

Depuis le 12 février dernier, la frégate Louise-Marie est active au sein de l'opération de l'OTAN Sea Guardian. Son équipage travaille avec des collègues espagnols et italiens afin de « cartographier » les mouvements maritimes en Méditerranée et ce, au profit du quartier général de Northwood au Royaume-Uni.

Depuis le 22 janvier dernier, le Louise-Marie et son équipage étaient fin prêts à être engagés au sein de l'opération en Méditerranée. « Cela faisait déjà quelques mois que nous avions encore navigué », explique Kristof Van Belleghem, commandant de la frégate.

« Nous nous sommes donc d'emblée consacrés à peaufiner nos compétences de manière à pouvoir naviguer en toute sécurité. Ensuite, nous nous sommes à nouveau et progressivement entraînés à notre engagement armé. Ici, à Souda en Crète, nous nous familiarisons à des opérations d'abordage plus complexes. Il s'agit en fait d'une longue formation préalable à notre déploiement de deux à trois semaines. Nous sommes ainsi en mesure d'être pleinement prêts à exécuter l'opération correctement. »

Cette préparation est à présent achevée. Le Louise-Marie rejoignait sa flotte le week-end dernier dans la ville portuaire espagnole de Carthagène. Son équipage recueille des informations sur la situation maritime en Méditerranée avec l'aide de collègues espagnols et italiens. Ces hommes contribuent, de cette manière, à lutter contre la contrebande et le terrorisme et à assurer le libre passage des navires marchands. Toutes les informations collectées par les navires sont transmises au quartier général maritime de l'OTAN à Northwood au Royaume-Uni.

Après une période opérationnelle de trois semaines, un autre exercice international de lutte contre les sous-marins sera organisé. Le navire rejoindra son port d'attache le 30 mars prochain.